Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sans-dents

  • Valérie Trierweiler, homme politique...people

    On prend ici le pari  que la carrière de Valérie Trierweiler va se tourner vers l'action politique . Gagné ou perdu?valérie trierweiler,sans dets,barbes,homme politique,émeute

    Mais attention  de quelle forme d'action politique parle-t-on?

    La soif immodérée de pouvoir médiatique, car imbue d'elle-même ou l'action publique réelle ?

    En septembre, elle  capitalise une audience exceptionnelle avec la vente en deux semaines de plus de  400 000 exemplaires de son ouvrage. Bientôt 500 000.

    Et ce samedi (27/09) elle créé un impressionnant   attroupement de curiosité populaire en se promenant du côté de Barbès.


    Selon les sondages elle serait "détestée". Problème.

    Combien de politiciens rêvent aujourd'hui d'une telle aura charismatique?

    Dans ce quartier ultra populaire, badauds et passants  voulaient tous la toucher, prendre un selfy.

                      VERITABLE MADONE DES FOULES DE GENS SIMPLES

    Une impressionnant popularité.

    1) de groupie face à une people ? Donc un banal phénomène de mode ?

    2) une figure féminine compatissante de type... madone justement  (par extraordinaire très similaire à  l'effet médiatique  de.... Ségolène Royal pendant sa campagne de 2007) ?

    3) un modèle pour les gens des classes populaires proches de  cette dame issue de sa barre du quartier La Roseraie, Hlm à Angers. Femme qui "atteint le sommet de l'Etat et y subit tous les coups" en qui ils peuvent s'assimiler.

    4) de fait  une héroïne de série Harlequin à faire rêver. Gloire, amour et beauté. Egalement massacre  à la tronçonneuse...

    5) une femme trompée, violemment répudiée par François Hollande pour laquelle toutes les femmes compatissent...Le fautif c'est lui ! Il croyait rejouer le scénario mitterandien de la double vie avec la classe médiatique parisienne en silence complice. Or les années 2014 ne sont pas les années 80 !

    6) une personne en laquelle  les femmes peuvent se reconnaitre face au machisme et la violence inouïe de son licenciement conjugal par sec communiqué médiatique présidentiel et mondialisé.

    7) une personne en laquelle  hommes-femmes se reconnaissent face à la supposée morgue de classe de F. Hollande qu'elle met en scène à sa manière dans son livre vengeance (elle issue du peuple et Julie Gayet, une bobo de gauche).

    8) ses combats humanitaires dont celui pour les femmes violées en Afrique au Kivu ont une résonance. Sa popularité à Barbès démontre que ses messages sur l'Afrique sont reçus 5 sur 5.

    8) elle attire les sans-dents: son combat est le leur ?  Elle accompagne le Secours populaire sur le terrain.

    valérie trierweiler,people,sans-dents,barbes,homme politique,émeute8 )  une femme de gauche qui le revendique.  Femme ultra politique. Homme politique je veux dire. Même si aucun programme structuré n'est  en place à ce stade.

    9) agissant  dans le cadre bizarre d'un mélange de genre "politiquement incorrect"  car hors cadre institutionnel.

    10) des happenings qu'elle sait créer.

    HORS DU CHAMPS POLITIQUE CLASSIQUE ET POURTANT SI POLITIQUE !

    Elle n'a pas de programme, elle réagit d'une façon épidermique et donc n'appartient clairement  pas au sérail de la carrière politique classique. Elle est même raillée comme mégère.  Pour autant ses actions privées ont eu un retentissement magistral jusqu'à bousculer les Institutions françaises. Par des actions inédites, hors normes et fort commentées.

    Lors de l'intronisation, elle salue les corps constitués: ce qui fait mini scandale. http://blogdesylvieneidinger.blogspirit.com/archive/2013/05/07/v-trierweiler-instweetution-parapublique.html

    Le tweet Falorni fait basculer la gouvernance Hollande qui entame sa plongée aux enfers sondagiers, ce deux mois  peine après son élection.

    Son livre sur François Hollande achève l'homme. Et par là les Institutions, services secrets etc qui n'ont même pas su, vu  qu'elle le rédigeait ! Fortiche!

    Valérie Trierweiler est politiquement totalement inédite par son fonctionnement original (mais confus autour de son métier de journaliste) 

    Du strictement jamais vu.

    Rappel: c'est bien François Hollande qui l'a positionnée comme 1ere dame "bizarre"en la choisissant comme compagne et en ne l'épousant pas,;

    Laissant ainsi la première grande ambiguïté s'installer. Car, à l'absence de statut institutionnel légal précis  s'ajoutait une absence de statut conjugal publico-privé. Une situation difficile qui lui fut imposée. 

    Cette dame se comportait de façon  inédite "anormale" au sommet de l'Etat à  tel point que ce blog Neidinger avait ouvert une rubrique V Trierweiler à elle dédiée  dès son arrivée. Une rubrique  aujourd'hui forte de 22 notes pour analyser cette nouveauté. Au départ un bizarre mélange des genres journaliste/1ere dame. Aujourd'hui le  mélange des genres people/ politique.

    Toujours aussi redoutable et imprévisible. Derrière une certaine image  de superficialité (tweet Falorni....) on découvre  son fonctionnement   politique au sens certain du contact.

    Contact violent qui passe aussi par  la gifle ! Ou du tweet, cette gifle numérique.

                            PARADOXALE TRIERWEILER

    Justement une superficialité de 140 signes à effet profond: paradoxale Trierweiler !Le célèbre tweet  justement a fait basculer la gouvernance de Hollande dès l'été. Il a plongé dans les sondages pour atteindre le fond sur la base du : "S'il est incapable de gérer son couple comment peut-il gérer la France !"

    Ses actions peuvent être dignes d'un parfait joueur d'échec. La publication secrète prenant de court les services secrets a été un coup de maître. Mélange parfaitement bizarre d'imprévisible et de stratégie!

    Alors qu'un sondage indique qu'elle n'est pas appréciée des français, elle va sur le terrain faire ses courses à Barbès  avec une amie africaine et crée une émeute populaire qui démontre le contraire ! Hasard?

                            TOUJOURS AUSSI VALERIE...TWEETWEILER !

    Moderne, elle ...remercie d'ailleurs la foule suite à ce rassemblement par tweet :
     "Merci pour l'accueil très très chaleureux à Barbes. Ni panique , ni commissariat, mais Manioc et bananes plantains. Et beaucoup de selfies","

    Son compte Twitter compte aujourd'hui 307 K d'abonnés: son contact avec le monde est direct.

    [Son fils mineur semble d'ailleurs sa photocopie. Depuis son compte Twitter il lance des piques  à des personnalités politiques de premier plan !]

    Jeune, elle  "monte à Paris" pour des études de politique. Elle devient ensuite  journaliste politique certes pour un journal people (Match) puis se met en couple avec le  dirigeant du parti socialiste Après une aventure supposée avec un politicien de droite.valérie trierweiler,kivu,secours populaire,editions les arènes,valérie tweetweiler,people,sans-dents,barbes,homme politique,émeute

    Avec elle, le fond se confond avec la forme. Elle est aujourd'hui devenue  elle même une people politique ! Mais dans un cadre tellement hors norme, hors institution.

    Avec une puissance  jamais vue pour qui n'est pas passé par les urnes.

    Madone du populo.

    Comment les  320 pages de son Merci pour ce moment ont-elles pu faire trembler les institutions multiséculaires d'une vieille démocratie ?

    Lors de sa répudiation,  j'avais évoqué la "grenade dégoupillée VT"

    Ce qui est étonnant avec Valérie Trierweiler, c'est qu'elle avance dans l'espace public médiatique (peut être bientôt politique?) de façon totalement surprenante, inédite.

    Une popularité -et impopularité !!!!- qui se démultiplie avec les réseaux sociaux.

    Qui étonne  tout observateur des sciences politiques.
    Elle dispose d'une puissance publique certaine qui convient bien à l'étymologie du terme "politis". Mais pour transformer ceci, il faut obligatoirement  passer par les urnes. Pas évident.

    Ne serait-elle pas en fait elle même plus amatrice du Pouvoir que de la véritable action politique celle qui se gagner par les urnes...

    Il est possible qu'elle même ne sache pas où elle va.  Mais elle y va avec son poids... médiatique certain.

    Question : du lard ou du cochon ?

                                                                         Sylvie Neidinger

     

    Printemps 2015: elle vire virago grave ! Carrément HARPIE

    http://www.challenges.fr/politique/20150518.CHA5911/valerie-trierweiler-la-spirale-folle-de-la-vengeance.html

    http://www.lefigaro.fr/livres/2015/03/12/03005-20150312ARTFIG00275-valerie-trierweiler-aurait-gifle-un-client-dans-un-bar-parisien.php

    Résultat mitigé en terme d'images:

    http://www.lefigaro.fr/livres/2014/12/05/03005-20141205ARTFIG00180-valerie-trierweiler-la-promotion-de-son-livre-aggrave-son-image.php

    *Serge Raffy, biographe de F Hollande la nomme indirectement  l'empoisonneuse" !

    Rififi : elle giflerait ses anciennes copines

     Popularité à Angers

    La  gifle, vrai, faux ? VT victime de calomnie selon le point

    Son livre traduit en 11 langues

    VT femme dite"politique" en 2012 déjà

    Après le livre, le film

                                 VIRAGO, encore et toujours

    Un avocat réclame pour elle  un suivi psychanalystique

    Elle se prend pour ...la reine des neiges (oui, le  dessin animé) Bizarre!

     crédit images /capture d'écran/pure people.com

       

     

     

     

  • Gens de rien ou sans-dents: comment nommer la pauvreté?

    L'expression "sans-dents" visuellement terrible pour signifier la pauvreté a récemment fait florès. A la Une de l'actualité. Elle a pu effectivement être exprimée par François Hollande dans le cadre privé de la plaisanterie avec son ancienne compagne ou d'autres. Cela fut confirmé hier dimanche 21 septembre  par Julien Dray, son ami.andré gueslin,gens de rien,sans-dents

    andré gueslin,gens de rien,sans-dentsL'occasion ici de  rappeler plus sérieusement le travail universitaire de fond du grand spécialiste de la question : André Gueslin,  actuellement  professeur d'histoire sociale contemporaine à l'Université Paris VII. 

    L'expression qu'il privilégie  lui, est "gens de rien".

    Ou "gens d'ailleurs et de nulle part'.

    Il a consacré plusieurs ouvrages à ce thème. Ce,  sur plusieurs périodes historiques: moyen-âge, XIXème , XXème. Avec des états descriptifs de la misère réelle et des analyses de la manière dont le pauvre est alors perçu par le corps social dans son ensemble.

    L'édenté(e) dont le souffle de vie pèse peu aux yeux des autres fait peur à l'imaginaire social !

    Le vagabond du XIXème physiquement repoussant n'est pas compris. Idem le précaire:"Répulsion et compassion sont les deux sentiments qui dominent la pensée sur les pauvres, qu'on les enferme dans des asiles, des hôpitaux ou des prisons ou bien qu'on les aide à domicile par l'intermédiaire d'œuvres caritatives de nature privée et souvent religieuse ou, au contraire, publique et laïque notamment à la fin du XIXe siècle"

    Pour le XXème siècle, l'historien met en exergue les constantes et les évolutions dans son ouvrage publié chez Fayard. Présentation:
    "Le progrès économique et social comme les thérapeutiques de lutte ont fait régresser certaines pathologies. La vieillesse et l’infirmité ne sont plus synonymes de chute automatique dans la trappe de la grande pauvreté. Le chômage est mieux indemnisé, et la perte de l’emploi n’implique plus une pauvreté quasi automatique.
    Il faut cependant nuancer fortement le propos. Dans tous les pays où le chômage progresse, la France en premier lieu, la nécessité de secours augmente corrélativement. Le chômage fabrique bien de la misère et entraîne l’exclusion. La disparition des vieillards des routes du vagabondage a fait place à l’irruption de jeunes qui ne réussissent pas à s’intégrer. Le nombre de familles monoparentales économiquement fragiles augmente. Dans ses formes extrêmes, notamment avec la montée des sans-papiers, l’immigration suscite la pauvreté.
    andré gueslin,gens de rien,fayard,misère,pauvre,sans-dentsOn le voit, ce monde comporte une multitude de catégories qu’il est difficile d’agréger sur les plans social et culturel. Dans une société où le travail reste une valeur centrale et le fondement du revenu, les mentalités sont-elles prêtes à tolérer cette masse de « gens de rien » perçus comme « inutiles au monde »

    La bibliogaphie de cet universitaire est fournie sur le thème de la pauvreté: un auteur à découvrir !

    Son interview radio.

    IMAGES ET REACTIONS CLASSIQUEMENT   NEGATIVES FACE AU PAUVRE 

              Accordez -moi  l'originalité de mélanger ici  France, Suisse, éditeurs    sur ce thème en signalant le livre publié aux Editions d'en bas, Vaud. Lutter contre les pauvres: les politiques face à la pauvreté dans le canon de Vaud, ouvrage publié cette année  de Jean-Pierre Tabin et René Knüsel.

    "Comment expliquer que la présence dans les rues de certaines villes de quelques dizaines de personnes qui mendient suscite autant de réactions négatives? D’où vient cette méfiance face à la mendicité? Pourquoi ce sujet est-il à l’agenda politique en Suisse et en Europe? Qui sont les personnes qui mendient à Lausanne? Comment vivent-elles?
    andré gueslin,editions d'en  bas,jean-pierre tabin,rené knüsel,vaud,nommer la pauvreté,gens de rien,fayard,misère,pauvre,sans-dents   Ce livre cherche à répondre à ces questions en explorant tout d’abord l’histoire de la pauvreté, de la mendicité et du vagabondage dans nos sociétés. Avec la sécularisation de l’assistance sociale, depuis le Moyen-Âge, l’idée que les personnes qui demandent la charité n’ont pas leur place dans la société s’est progressivement installée. Les auteurs proposent ensuite une analyse de la construction du « problème » de la mendicité par les autorités législatives, judiciaires et administratives en Suisse, et plus particulièrement dans le canton de Vaud.
       Au regard d’un traitement médiatique souvent caricatural, l’ouvrage présente enfin les résultats d’une enquête de terrain à Lausanne fondée sur des entretiens avec des personnes en contact avec la mendicité et avec ceux et celles qui la pratiquent, ainsi que sur des observations systématiques. En conclusion, selon les auteurs, aucune politique adéquate ne sera possible sans impliquer les personnes qui mendient comme des partenaires et des êtres humains à part entière."

    La lecture de la présentation de l'ouvrage par l'éditeur de Lausanne est intéressante car on constate les mêmes problématiques de réaction négative et de peur.

    La pauvreté est un sujet tout autant socio- économique que HYPER POLITIQUE évidemment.

    Un certain président  a effectivement toutes les craintes  sur sa "blague" et son impact social à long terme.  Car de ce type de  réalité, on ne rit jamais lorsqu'on est un gestionnaire professionnel du fait politique.

                                                                                      Sylvie Neidinger

     

     

    Jean-Pierre Tabin :professeur à la Haute école de travail social et de la santé EESP Lausanne (HES·SO).

     René Knüsel:professeur à la Faculté des sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne.

     Claire Ansermet :collaboratrice de recherche à la Haute école de la santé Vaud (HESAV, HES·SO).

     

    crédit images : copie web des Une des couvertures

  • Sans-dents, aussi fort que Sans-culottes !

    Sémiologie politique. Sans-dents, ravageuse expression, aussi puissante que sans-culottes: pourquoi ?

    Tremblement de terre politique pour lui et avec lui le parti socialiste...

    François Hollande ne s'y est pas trompé. Il  a cru bon, dans une conférence de presse  lors d'une réunion de ...l'OTAN (!) de répondre en urgence au livre de V Trierweiler "Merci pour ce moment" :" je suis au service des plus pauvres"

    Le comble étant qu'il n'a jamais prononcé ce terme en public. Et qu'il s'agit d'une parole privée rapportée dans le cadre d'une vengeance conjugale.

     Pour autant les dégâts pour lui sont là, immenses et derrière lui son parti  dans l'eau du bain....

           TRIERWEILER, LA BOMBE A FRAGMENTATION POLITIQUE

    Des  manifestation de récupération  ont eu lieu la semaine dernière  en se nommant les "sans-dents". Mais pas seulement: des mouvements de chômeurs aussi. Cela démarre.

    La bombe à fragmentation  politique lancée par la très politique Valérie Trierweiler  continue son impact, mine de rien.

    Et lui, Président "normal"  paie ses totales erreurs de base dont il est lui seul responsable ! A commencer par  un fait. Valérie Trierweiler est la compagne qu'il s'est choisie, lui seul,  qu'il a installée à l'Elysée et qu'il a immédiatement trompée (campagne de 2012) avec une actrice de seconde zone, Julie une  jeunette fort belle, sexy et souvent dénudée dans ses films.

    Lui qui avait promis une vie privée discrète au peuple français  a tout de même choisi comme compagnes des maîtresse-femmes, ultra fortes. Ségolène  fut première femme candidate aux présidentielles et Valérie une journaliste people d'un magazine national.

    Comme discrétion....

     

    PLUS POLITISEE QUE VALERIE TRIERWEILER, TU MEURES  !!

    L'impact du livre est puissant. Pourquoi  ? Parce qu'il est autant politique que fait divers sentimental. Une affaire Clinton à la française...

    1-La brutale répudiation médiatique de Valérie T. alors que le trompeur infidèle (et donc menteur de facto comme infidèle en cachette)  était bien François Hollande a profondément choqué les femmes. Ce sont les femmes qui achètent actuellement le livre de VT en masse.

    Sur le terrain l'impact de cette répudiation mondialement médiatisée  sur l'électorat féminin était palpable à l'époque. La faute politico-privée de Hollande fut  magistrale. Elle se visualise aujourd'hui. Elle se mesure aujourd'hui.

    2-V. Trierweiler est dès le départ attirée par le fait  "politique": ses études, son travail à la rubrique du "people politique" de Match (c'est elle qui interview S Royal à la maternité !!!!) ses relations alors qu'elle était mariée à Denis Trierweiler (selon certaines infos  avec  un  homme de droite P. Devedjian puis de gauche F. Hollande tous deux hommes hommes politiques ultra-connus)

    Arrivée à l'Elysée comme compagne du Président de la République, elle remet immédiatement en cause la rôle de première dame, qu'elle dénigre comme "potiche"  Elle se laisse interviewer comme une vedette et s'étale dans la presse magazine dont les Une. Elle se  déclare "première journaliste de France" ....!  Se déclare "atout coeur de la France" signe d'une probable mégalomanie  autour du pouvoir .

    Quoi qu'elle en dise.

    Une position suprême à la tête du pouvoir en France qu'elle gagne  non pas par voie élective ( comme Ségolène Royal a tenté de le faire) mais par la voie privée du couple.
     Sauf qu'elle n'est que la compagne d'un chef un Etat qui ne s'est  pas donné de statut juridique écrit de  première dame,  à l'américaine.

    Dès le départ, elle remet en cause le consensus autour du rôle traditionnel de la compagne de l'élu. Des atteintes que Hollande laisse dire sans réagir...Déjà.


    (nota Avec son  livre sur le"moment "  passé à l'Elysée, elle achève effectivement et politiquement ce rôle de 1ere dame!)

    Dans sa pratique de compagne de Président, elle va disposer d'un staff.

    Puis se glisser dans les obligations notamment caritatives de la fonction. Même sans statut écrit, la Première Dame joue un rôle au coeur des institutions politiques.

      La toujours journaliste (!) émet des jugements politiques, décide de qui va accompagner ou non le couple présidentiel en voyage. Le tweet Falorni n'étant qu'une de ses actions politiciennes d'alors. Mais la goutte d'eau qui fait déborder le vase..

    Plus politique qu'elle tu meures!  En dégoupillant sa bombinette sur Hollande qui qualifierait  les pauvres de  "sans-dents" elle engendre un impact nucléaire pour les institutions de la Vème que l'on a senti trembler jeudi et vendredi dernier !!
    A tel stade  que le média de gauche,  Libération a créé une diversion autour de l'affaire Nemmouche pour détendre l'attention qui était totalement focalisée sur le Président. Leurs infos s'avèrent fausses.!

    Ni le Président, ni  les services secrets DGSI  n'étaient  informés de la sortie du livre écrit sur un ordinateur sans connection et imprimé en Allemagne !!

    Forte et déterminée, la Valérie!

    Un peu ridicule pour le pays...

    Au point que le Ministre de la... Défense Le Drian a cru bon d'intervenir autour de ce qu'il nomme  une tentative d'assassinat médiatique !.

    Il se trompe ce ministre. Ce n'est pas un assassinat médiatique  mais un "suicide non programmé"  de François Hollande issu des conséquences de ses actes personnels. 

    La résultante des actes publics et privés non assumés de ce dernier et qui lui sont revenus en boomerang.

                               SANS-DENTS UN TERME SI FORT ET SI POLITIQUE QUI VA COLLER QUE QUINQUENNAT

     Le livre vengeance a atteint sa cible au delà des espérances : les français et surtout les ... françaises se l'arrachent.

    De fait l'expression Sans-dents qu'il le veule ou non sera attachée à la personne Hollande, même au delà du rationnel puisqu'il ne l'a pas prononcée en public!!!!

    Pourquoi cette expression est-elle si puissante ??

    1- Les édentés... L'absence de dents est un réel marqueur de pauvreté. Pour être caricatural, on peut effectivement  facilement croiser de jeunes femmes et leurs ribambelles d'enfants ....avec des manques de dents dans certains département du nord de la France. Sans stigmatiser le nord,car  malheureusement la pauvreté est diffusée. La dentition est un marqueur réel.

    Un rapport du Sénat souligne le lien entre pauvreté et absences de soins dentaires, notamment de prothèses.

    2-L'analyse classiquement  de gauche  de V Trierweiler. Elle propose dans son livre comme explication  à son désamour de la part de Hollande  sa version peut être simpliste, peut-être partiale (car  c'est son point de vue à elle) mais qui prend une dimension de crédibilité absolue.

    On parle souvent à gauche des rapports de force sociaux ( ouvrier/patronat et grève comme levier)

    La fine guêpe emploie la même structure d'analyse pour expliquer son abandon: elle est une fille des HLM de province, donc socialement loin du monde bobo de gauche de Hollande (sa famille de médecins selon VT ) bobos que représente aussi Julie Gayet  (sa famille parisienne de médecins, antiquaires, leur château).

    Hollande aurait dit "les Massoneau c'est pas jojo" Au point que l'oncle Massonneau se sente en droit d'interpeller directement François Hollande!

                             SOCIOLOGIE  BOURGEOIS BOHEME

    L'analyse que Trierweiler donne à lire  prend alors une dimension politique nationale carrément car elle correspond à l'actuelle sociologie bobo  de l'électorat du Ps en qui les ouvriers ne se reconnaissent  plus! (combien d' articles sur le thème et  de sondages)

    Dans les HLM soit  on ne va plus voter (désabusés)  soit on va voter pour Marine le Pen. Toutes les enquêtes le démontrent. Les ouvriers et pas eux seulement les précaires, également les banlieusards, les campagnes profondes désertifiées  etc....se détournent du Ps devenu bobo. Et de la gauche en général.


    Dans la vie réelle, cette lame de fond qui date d'avant les élections a été en plus renforcée par les choix d'action  gouvernementale mis en place par Hollande en 2012/13. Alors que le pays attendait autre chose, notamment du travail, il a focalisé sur les lois sociétales typiquement bobos, notamment toutes les lois autour du sexué: mariage homosexuel, protection des prostituées, ABCD genrés etc...

                            SIDERATION DE L 'ELECTORAT POPULAIRE

    Combien de mariages intergenres au final? Très peu !Or toute la république française a été médiatiquement et politiquement orientée sur ces thématiques des mois durant avec manif et lacrymo.

    Ces lois ont bien évidemment réveillé les centre, droite et hyper droite militants. Mais pas seulement:  elles ont littéralement sidéré bien,  au delà,  l'électorat populaire.

    Il suffisait de lire les commentaires internet, d'écouter les conversations de comptoirs dans les petits villages abandonnés, les banlieues, de partout  en fait où  les jeunes, les moins jeunes, les pas encore jeunes, les futurs anciens jeunes, les anciens futurs jeunes enfin tout le monde et personne ne trouve  du travail.

    L'expression "sans-dents" est également gênante pour le Président qui peut être considéré comme un arracheur de dents.

    Valérie Trierweiler, la "fille des HLM" que François Hollande nommait Cosette en plaisantant,(selon elle...)  a bien compté sur toutes ses dents pour bien mordre jusqu'à l'os François Hollande.  Et le PS. Et la Gauche. Et les institutions de la 5ème si présidentielles.

    Culottée.

                                                                 Sylvie Neidinger

                                                    

     

    #BlogNeidinger Blog-Série n°7:  Sans-dents

    4-France, toujours dans la Chambre-Publique -du Roi
    3-Sans-dent aussi fort que sans-culottes

    2-Sans-dents: quand l'humour ravage un président plaisantin

    1-Dent dure autour du Président qui n'aimait pas les sans-dents: étonnant succès commercial