Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société- Police Justice

  • France. L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzin mise en examen pour "mise en danger"et...mascarade

    Coup de tonnerre dans la sphère macroniste ce vendredi 10 novembre 2021.... Agnès Buzyn la précédente ministre de la Santé qui eut a gérer le début de la crise covid est finalement mise en examen à la fin de son audience de 10 heures devant la CJR, Cour de Justice de la République pour "mise en danger de la vie d'autrui"

    Et placée sous le statut de témoin assisté pour un autre chef, celui « d’abstention volontaire de combattre un sinistre ».macronCapture d’écran 2021-09-11 020544.jpg

    Une mauvaise nouvelle pour le camp présidentiel à sept mois des élections 2022.

    Rappel des faits: elle abandonna brusquement son poste pour conquérir la mairie de Paris en début de pandémie.

    Puis, éliminée elle eut cette phrase duelle pour justifier de ne pas affronter le second tour électoral parisien:

    (Le Monde 17/03/20) « en raison de la situation sanitaire et dans les hôpitaux », elle se retirait du jeu. « C’est ma part de liberté, de citoyenne et de médecin. » L’avait-elle donc perdu, ce libre arbitre, durant son aventure électorale ? Ses propos le laissent deviner. « Depuis le début je ne pensais qu’à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J’avais peur à chaque meeting. J’ai vécu cette campagne de manière dissociée. » 

    Elle avait profondément choqué la France par son abandon de poste brutal de ministre. Puis ayant perdu, par son revirement jusqu'à  à parler de MASCARADE.  Surtout à signifier a posteriori avec une assurance  monstre voire un orgueilleux culot la "dangerosité du virus" qu'elle  "connaissait".

    Entre autres éléments désormais dans  les mains de la Justice.

    A savoir la mise en examen de Madame Buzin ne signifie pas culpabilité:  seul le procès déteminera. 

    Plusieurs  mises en examens vont-elles suivre? En effet, des milliers de plaintes covid ont été déposées en 2020 et 2021 contre d'autres membres de l'exécutif.

    Le gouvernement et le camp macroniste ne peuvent ici se prévaloir d'un supposé "complot" contre lui, cet argument facile car sans preuve  souvent entendu, souvent employé.

    Ici, c'est bien la Justice qui passe en direction d'une action politique- ou plutôt inaction à propos de la ministre-  dans le domaine de son ressort : la santé non pas seulement individuelle mais collective face au virus.

                                                         Sylvie Neidinger

     

    Article du #BlogNeidinger du 17 juin 2020  "Mascarade sans masque"

    buzin n 2021-09-11 015117.jpg

  • "Affaire Epstein": l'enquête américaine par l'investigateur Dylan Howard

    Le journaliste Dylan Howard reprend et augmente  avec son  équipe (Cronin, Robertson)  les données de cette affaire de pédophilie qui touche de façon spectaculaire des personnalités ayant bénéficié du système Epstein. L'homme été retrouvé mort en août 2019,  dans sa cellule: suicide ou suicidé. "Suicidé par strangulation" au point actuel des faits.

    La version officielle du décès a rapidement été contestée par le propre frère qui organisa  une contre expertise. La nature des blessures  reste difficilement compatible avec un suicide.. Le ministre de la Justice  confirmé l'irrégularité des conditions de détention. L'ancienne compagne impliquée, Ghislaine Maxwell dit craindre pour sa vie et conteste elle aussi la version du suicide. 

    La traduction d'un  livre américain d'investigation  vient de paraître en français. 

    Capture d’écran 2021-02-05 071039.png

    La réalité dépasse largement la fiction!  La couverture  signale: espionnage, prostitution, esclavage, mensonges, chantage.

    Chantage par les vidéos: les appartements étaient truffés de caméras.

    On ajoute au listing écrit de cette première de couverture l'univers des fonds d'investissement vautour en arrière plan, les fonds d'investissement  liés à la CIA: du Hollywood pur jus ! 

     Ce livre  édité par Le Jardin des Livres va plus loin que ce qui était écrit antérieurement  sur les interactions éventuelles  de Jeffrey Epstein   avec FBI et Mossad mais n'aborde pas la forte relation d'amitié avec l'ancien président Trump.

    Le scandale Epstein présente la caractéristique d'impliquer directement des personnalités de premier plan au coeur du pouvoir politique de pays majeurs. Un autre ancien président est cité: Bill Clinton (ce tableau bizarre retrouvé au domicile, les voyages en Lolita Express )  le Prince Andrew, Ehud Barak et autres.

    Important. Le décès du prédateur sexuel, homme de la classe moyenne new-yorkaise devenu multimilliardaire, n'a pas étouffé l'affaire puisque la Justice poursuit ses investigations dans plusieurs pays.

    Les victimes témoignent et leur témoignage est désormais pris en compte. Les personnalités citées commencent à rendre des comptes. Donc à expliquer. A mourir aussi comme le "personnage" central.

    Et pas seulement lui. Le dossier remue beaucoup puisque un meurtre a été commis le fils de la  Juge Salas a été assassiné cet été

    Les ramifications du dossier impressionnent.

    On cite ici celles qui ABOUTISSENT. Ce qui de facto valide les données de l'affaire Epstein, hors-norme:

    Leon Black est débarqué en janvier 2021 du fonds ApolloGlobl Managment pour ses 158 millions d'euros virés à Epstein. Un résultat concret, factuel qui valide un lien d'affaire sulfureux.. Mais la nature exacte du cadre relationnel, de l'usage des fonds n'est pas décrite.

    Jes Staley au Royaume-Uni etc.

    La Justice avance et pose ses éclairages dans les ramifications. Elle se heurtera tout de même à une porte difficilement ouvrable: celle des services de renseignements étatiques.

    Egalement, elle se doit de la plus grande prudence. Avoir été l'ami de J Eptein ne signifie bien évidemment pas avoir participé à ses actes illégaux.

    Le volet français est important puisqu'une enquête a été ouverte autour de homme lui-aussi dénoncé par ses victimes Jean-Luc Brunel à la tête de deux agences de mannequins, pourvoyeur de jeunes filles à Epstein.

    Paris  où le domicile de Epstein avenue Foch a été "nettoyé" par son intendant après le décès comme pour faire disparaître des preuves.

    Paris siège d'une association plus que discrète, l"Association pour la promotion de la politique culturelle nationale menée dans les années 80 et 90 du XXème siècle" signalée par le livre comme liée à Jack Lang et ayant reçu des fonds de Epstein. Les deux étaient en lien d'amitié. Ce fait de réception d'argent, confirmé par la presse, n'induit pas grand chose à ce stade. L'info reste lacunaire. Cette info reste un  jalon posé sur un éclairage futur.

    L'affaire Epstein  tentaculaire  AVANCE pas à pas dans la compréhension.

    On a observe les tentatives de blocage à l'origine,  d'étouffement, la  difficulté à sortir les infos. Pendant des années, les victimes féminines ne furent pas entendues!

    Puis les uns après les autres, les protagonistes sont rattrapés. On reste certes  hyper loin d'une compréhension complète. Le prince Andrew et les autres n'ont pas encore témoigné. Les services de renseignement éventuellement  impliqués par définition ne livreront pas probablement d'explication.

    L'information progresse, mois après mois. Le livre de Dylan Howard y contribue.

                                                                                     Sylvie Neidinger

     

    Don en 2018  de Jeffrey Epstein à une association proche de Jack Lang

     

  • Affaire Khashoggi: le livre qui confirme le meurtre-boucherie au consulat

    A l'occasion du récent G20 organisé en Arabie Saoudite par le prince héritier M.  Ben Salman, de nombreux observateurs dont les ONG n'ont pas manqué de rappeler la terrible affaire du meurtre perpétré au  consulat turc contre l'éditorialiste du Washington Post, Jamal Khashoggi venu pour un opération administrative privée piégeuse.

    Un an après, personne n'a oublié le crime sous commande par une équipe liée au prince au pouvoir. Dont le royaume  a nié, puis reconnu avec difficulté une partie seulement des faits. Le dossier est toujours traité par la justice locale.

    Un livre turc est sorti récemment en langue française (le 12/10/20) intitulé "Sauvagerie diplomatique" aux Editions Le Jardin des Livres , traduction d'un ouvrage rédigé par trois journalistes bien informés du média Daily Sabah: F. Unlu, A Simsek,N Karaman.affaire #kashoggi,#meurtre au consultat,#turquie,arabie saoudite,"mbs

    Ayant eu accès aux données de services secrets - lesquels confirment l'existence  de micros muraux, la preuve étant dès lors totale! - les auteurs  donnent un  rendu hyper précis des faits: depuis  l'entrée de l'individu venu chercher un document à son assassinat et la boucherie de découpe du corps qui en suivit. 

    L'ouvrage  est de type policier. Et pour cause...Puisque  basé sur ce qui s'est réellement passé, par l' accès aux sources des services secrets turcs du MIT.

    Le timing implacable bien décrit fait exploser en vol les dénégations saoudiennes de cette délégation de tueurs qui sont allés jusqu'à déguiser l'un des leurs avec les habits du récent assassiné pour une fausse promenade en ville. Mais avec les mauvaises chaussures! 

    L'enquête basée sur les enregistrements sonores décrit les sept dernières minutes de vie de l'individu, révèle ce que se sont réellement  dits les quinze assassins de l'équipe. Elle donne leur identité, leur spécialité. Elle va jusqu'à transcrire les  réactions de dénégation téléphoniques au plus haut niveau de la partie saoudienne.

    Le corps fut démembré sur place,  le visage défiguré, les restes déposés et retrouvés dans les jardins du consul saoudien  à Istanbul.

    A savoir la victime était en fait plus qu'un chroniqueur mais un  opposant politique et religieux.  Selon l'observatoire  OJIM : son "second exil [aux USA après Londres] est consécutif à la prise de pouvoir du pays par le nouveau prince héritier Mohammed Ben Salman (alias MBS) en 2016, avec lequel les relations de Khashoggi étaient notoirement exécrables, le journaliste ayant soutenu un autre prince pour la succession du roi. Avant sa mort il aurait voulu mettre en place une équipe de cyber information (les Abeilles) pour contrebalancer les trolls informatiques de MBS (les Mouches), s’attirant l’animosité de MBS et de son entourage."

    L'Observatoire du journalisme (OJIM) a signalé- rare à le faire- la sortie de cet ouvrage fort  intéressant pour la bonne connaissance de l'affaire Khashoggi.

    L'article OJIM  re-situe les enjeux plus larges en raison du profil particulier de Khashoggi lequel dépasse la simple profession de journaliste: "Le tout sur fond de rivalité entre la Turquie et l’Arabie saoudite dans le monde musulman. Les Turcs soutiennent les Frères Musulmans qui sont soit pendus soit emprisonnés en Arabie Saoudite. Le livre, très documenté, assez touffu, se lit comme un roman policier. Les odes et dithyrambes au régime turc, au président Erdogan et à sa politique, nuisent au récit et sont parfois empreints de ridicule sans obérer l’intérêt d’ensemble de l’ouvrage."

    Tout est dit par ce  commentaire  sur Sauvagerie Diplomatique dont on apprécie effectivement moins les dithyrambes laudatives  peu journalistiques et hors sujet pro-régime.

                            SECONDE AFFAIRE "KHASHOGGI" AU CANADA

    Par extraordinaire, le prince MBS a participé activement peu après l'affaire Khashoggi,  à la tentative d'élimination d'un  autre opposant, Al Jabri, au Canada, via Toronto.

    Une tentative toute aussi  visible, amateure, et "pieds-nicklés" que celle d'Istanbul (des sacs emplis d'instruments médico-légaux au passage de frontière avec un groupe d'individus aux visas touristiques et  se voulant discrets ! ) Elle lui est postérieure.

    Le prince saoudien est depuis août dernier assigné par l'opposant visé, al Jabri,  auprès de  la justice américaine à Washington.

    Jamal Khashoggi lui ne peut plus s'exprimer.

    Mais personne n'oublie ce fait-divers sauvage, atypique.

    Car un consulat, une ambassade sont les lieux régaliens respectables et respectés de représentation de  pays existants. Et non des lieux de crimes et tortures. Choc à l'ONU. Choc général que cette affaire criminelle.

                                                       Sylvie Neidinger

     

    Sauvagerie diplomatique. Le Jardin des Livres

    ISBN-978-2-36999-001-7

     

  • "Ensauvagement", terme inacceptable dans la bouche d'un responsable gouvernemental. Décryptage

    Quand la réalité d'un pays est éventuellement inflammable, tout responsable gouvernemental  qui se respecte, sérieux ne vient pas jeter de l'huile sur les flammes! 

    La parole politique des dirigeants politiques porte un poids symbolique fort.

    Stigmatiser au plus haut de l'Etat avec la  terminologie du "sauvage" adorée de la droite extrême  fait sombrer dans les heures sombres du populisme.

    Le ministre de la Justice Dupond Moretti ne s'y est pas trompé. Il fustige son "collègue"  le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin issu du sarkozisme.

    [Rappel. Sarkozy: cette présidence qui aboutit à la crise 2005 et ses centaines d'incendies de voitures puis la  non réélection en 2007.]

    G. Darmanin a sorti sa kärcher " Nous assistons à une crise de l’autorité. Il faut stopper l’ensauvagement d’une certaine partie de la société. Il faut réaffirmer l’autorité de l’État, et ne rien laisser passer », déclare le ministre, avant un  déplacement à Nice sur le thème de l’insécurité.

    Agir contre les comportements aberrants, rétablir la règle de l'Etat (telle  cette crise des Tchétchènes de Dijon qui entendaient faire régner leur ordre) est une bonne chose, stigmatiser en est une autre.

    Employer un terme  de classification du genre humain  du 19ème siècle comme le pratique et le confirme  M. Darmanin  n'est pas concevable en 2020.

    Acquitator, le célèbre avocat connait le poids des mots. Il comprend les enjeux, réagit. Pourquoi ces joutes verbales au sommet de l'Etat ?

    Doit-on penser que le gouvernement Macron  se sarkozise? Qu'il  usite volontairement du vocabulaire de l'extrême-droite en vue des prochaines présidentielles 2022?  Alors, quel jeu électoral dangereux...

    Le terrain est effectivement très chaud. Trop chaud pour ce vocabulaire inflammable. "Ensauvagement" est un dérivé du vocable chevènementiste de "sauvageon" dans les années 90.

    Doit-on lire que Emmanuel Macron démarre sa campagne présidentielle autour de cette thématique, en  allant racler le sable sur les terres d'extrême-droite?

    Il est évident que le ministre Gérald Darmanin ne peut vivre sa vie vocabulariale gouvernementale sans validation présidentielle. E Macron contrôle la moindre mouche qui vole...

                            EN MEME TEMPS TOUT ET SON CONTRAIRE

    Observation: une répartition des rôles s'est installée EN MEME TEMPS au sein du même gouvernement Castex: Gérald  Darmanin, ministre de l'Intérieur avec sa thématique d'extrême-droite, Eric Dupond-Moretti à la Justice représentant le droit. Dont  le "droit- de-l'hommisme" de gauche. L'ancien avocat connait bien la réalité sociale et signale l'impossibilité ABSOLUE de dire n'importe quoi.

    Emmanuel Macron lui  est entré dans la partie, sans le dire.

    Il joue lui  balle au centre puisqu'il minimise volontairement en parlant d'incivilités 

    Jean Castex lui réclame d'agir plutôt que parler. Certes mais attention,  certains mots missiles sont eux-mêmes des... actionsLes idées brunes sont montées dans les années 30 à coup de ...discours. Quel jeu électoral dangereux! 

    Si la séquence "linguistique" est volontaire:  c'est du sous-machiavel 

    Si la séquence est involontaire: "quelle pétaudière" aurait dit le Général de Gaulle...

    La séquence divise, affaiblit  La République en Marche. A juste titre.

                                                           Sylvie Neidinger 

     

    Suite : Emmanuel Macron président méprisant se permet d'....ironiser sur le "Kamasutra de l'ensauvagement" en.... attaquant la presse  

     

     Ensauvagement version Macron. Sémiologie:

    1-Ensauvagement : terme inacceptable dans la bouche de responsables politiques

    2-Kamasutra ensauvagé d'Emmanuel Macron contre la presse

    3-Avant " l'ensauvagement", le mythe du bon sauvage

    4- Le "sauvage" a-t-il une âme? La controverse de Valladolid

    5-Les zoos humains pour exhiber les "sauvages" jusqu'en 1930 - Le Blog de Sylvie Neidinger (blogspirit.com)

    6- Ensauvagement du vocabulaire politique officie

  • Bayrou récompensé, la juge qui le mit en examen...licenciée: timing?

    Alors que François Bayrou se voit attribuer un improbable Commissariat au plan, sorti de la naphtaline  des années 50, la juge qui le mis en examen en 2019 pour détournement de fonds publics - lui et d'autres cadres du Modem, se voit licenciée au bout de trois jours de fonction.

    Charlotte Bilger  avait en effet accepté un poste de conseiller spécial auprès du nouveau ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti.

    Embarassant..;

    D'autant  que la  magistrate avait  renoncé (pour  intégrer la gouvernement) à prendre la prestigieuse présidence de la cour d’assises de Paris qui lui était destinée en septembre pour rejoindre le cabinet d’Eric Dupond-Moretti.

    Bizarre guet-apens qui élimine si facilement la magistrate et du cabinet ministériel et de la présidence de la cour d'assises.  D'une pierre deux coups alors que s'installe F Bayrou dans sa nouvelle fonction accordée par son amitié avec le président de la république.

    Le chef du parti centriste  dit "ne pas chercher le pouvoir" Logique, car on le lui donne ! 

    Et l'appui du modem acquis à E Macron  pour la future campagne présidentielle 2022.

     

                                                              Sylvie Neidinger

    (capture/ article cité en lien)

    françois #bayrou,commissariat au plan,e #macro,charlotte #bilger,détournement de fonds publics,#modem lrem