Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pays-USA - Page 3

  • Pénurie de profs: la solution du caricaturiste Sanaga

    Le manque de professeurs en poste à la rentrée 2022 n'est pas que suisse (cantons alémaniques en tension )  ni français mais international: jusqu'aux USA (Nevada particulièrement touché) et pas seulement.

    Un caricaturiste né en Haute-Marne, Sanaga, a trouvé la solution en plus de la formation express de profs en 4 jours: que le prof se cale sur le ...meilleur élève !

                                                                                               SN

    SANAGA (@Sanaga_Dessins)

     

    prof meilleur de la classe re.PNG

     

  • Mayfield: photo inouïe de la salle de cinéma ouverte, écran sur le désastre

    Le cliché produit par un certain Shawn Triplett  devient viral.#usa,#ouragan,#mayfield,#photo,salle de #cinéma,shawn #triplett 

     

    Le  photographe est de ...Mayfield, USA ville martyr du désastre météorologique du 10/11 décembre 2021.

    Il a produit une photo qui fera date dans l'histoire de la photographie. Visible sur son compte Twitter @thedudeknows.

    Sur place, ce témoin direct a immortalisé une salle de cinéma endommagée mais juste par l'écran disparu. La salle et ses fauteuils intacts.

    L'image de ce réel post tempête est impressionnante et impressionnante de symbole.

    Tout spectateur va au cinéma pour se changer les idées, rêver, apprendre. Il lui est alors proposé une oeuvre de fiction ou un documentaire, montage  produit par l'être humain. Le "ciné" offre une perspective à la vraie vie, artificiellement reproduite,  représentée en mouvements d'images. Un montage.

    Ici ce second degré n'est plus de mise car... l'écran physique de la fiction  a carrément disparu.

    S'affiche l'écran du réel: la ville de Mayfield détruite.

    La réalité  catastrophique s'invite à la place de tout imaginaire.

    Elle évacue brutalement l'imagination. En place, bâtiments explosés, habitants disparus. Saisissant.

                                                                                  Sylvie Neidinger

     

    2021-12-18 cinema mayfield  044005.jpg

     

  • L'AIEA se rappelle à l'AUKUS en boomerang

    Alors que l'Australie a brutalement rompu le contrat "sous-marins" largement engagé avec la France (preuve de l'ancienneté du contrat: ce personnel australien installé depuis plusieurs années sur le chantier de Naval Group) les conséquences négatives de ce coup de Trafalgar anglo-saxon se font jour pour l'Australie :

    - Une rupture de confiance totale puisque les décisionnaires australiens n'ont pas eu le courage de l'annoncer au co-contractant. E Macron vient de resignifier hier  cette rupture de confiance  à son homologue Scott Morrison.

    - Une décrédibilisation générale de l'Australie comme partenaire puisque ce pays  s'est moqué d'un contrat signé: aucun respect des engagements. Un "coup dans le dos du partenaire et allié France" diront  français et  européens en solidarité UE.

    - A la face du monde multilatéral, la décrédibilisation des trois  au coeur du coup de Trafalgar : USA (bénéficiaire) Australie (payeur) Royaume-Uni.

    L'ambassadeur de France se moque. Il nomme ceci la "puérilité" de l'Australie à avoir gardé le secret.

                            PROLIFERATION NUCLEAIRE INTERDITE PAR LE DROIT INTERNATIONAL

    Après la morgue des premiers jours de l'annonce par ce "club des trois", le boomerang de la réalité retourne en Australie:

    - Un nouveau contrat avec les USA dans un registre différent puisqu'on parle ici de technologie nucléaire signifie de facto un  retard à la livraison.

    - Le droit international entre en  jeu avec l'AIEA qui se rappelle aux trois : construire des sous-marins nucléaires ne tient pas de la seule  volonté décisionnelle des trois cités!

    Des règles juridiques précises sont installées pour éviter la prolifération de l'armement nucléaire. Dans la zone indo-pacifique comme ailleurs! 

    - Du coup le retard s'accumule en plus de la fabrication par cet aspect juridique. 

    - Comme autre conséquence, l'Australie a vu l'accord commercial qu'elle entend installer avec l'UE reporté...

                                  ACTE HOSTILE EN DROIT COMMERCIAL

    Rompre un mega contrat unilatéralement de 56 milliards d'euros sans prévenir en amont est un acte hostile dans le droit commercial. Carrément une tromperie selon Malcolm Turnbull  prédécesseur du premier ministre australien Morrison qu'il fustige.

    Au passage les Etats-Unis du président Trump ont ici maltraité par négligence  un allié, la France. Ce, peu de temps après l'évacuation sèche sans coordination de l'Afghanistan, laissant tous les alliés pantois.

    Au passage, le Royaume-Uni englué dans les conséquences du Brexit avait-il intérêt à s'engager dans ces ventes d'armes  toutes trompettes dehors, avec tambour et fracas contre la Chine qui est par ailleurs un  partenaire commercial dont elle a besoin ? Pas certain. 

    Le boomerang australien est bien retourné à son lieu de lancement.

                                                         Sylvie Neidinger

  • L'idéologie totalitaire WOKE brûle le repas du WOK...

    •  

    Lire la suite

  • Pourquoi la rubrique people autour des Sussex ?

    Ce blog n'est a priori pas intéressé par la vie des "people".

    Pour autant il suit l'actualité du couple Harry-Meghan qui ne sait quoi inventer  pour attirer l'attention médiatique en tirant profit des liens avec la famille royale tout en la dénigrant. ô paradoxe.

    Quand les sagas de personnalités débordent, inondent  la sphère publique, elles deviennent "autre chose": un phénomène de société qu'il est hyper   intéressant d'analyser. 

    Puisque ces "people" -ici Harry et Meghan-  profitent des médias et d'internet-cette caisse de résonnance mondiale- le basique récepteur des infos à l'autre bout  de la chaîne est totalement en droit en retour de réagir, lui aussi..

    Suivre l'actualité des Sussex/ Monarchie ne tient pas de la simple  rubrique people puisque de complexes enjeux géo-politiques se mêlent liés à la Grande-Bretagne et sa gouvernance.

    Le fait divers "Sussex" est très intéressant à analyser. Le couple utilise à outrance la facilité  des moyens modernes de médiatisation à la Kardashian pour affronter une Monarchie datant du moyen-âge.

    Ils organisent leur vengeance personnelle dans un univers désormais connecté avec  podcasts, sites web, presse et  réseaux sociaux prenant la TERRE ENTIERE (pas moins) à témoin: interview "Oprah".

    Problème: "Son Altesse Royale" et son épouse attaquent frontalement une monarchie britannique qui  EST  aimée de son peuple et base du système politique du Royaume-Uni.

    Le combat qui se joue sous nos yeux dépasse les protagonistes  avec en toile de fond des antagonismes forts:  Californie/vieille Angleterre, médias US et hollywoodiens dont Netflix, Penguin /tabloïds britanniques,  Royauté/Commonwealth, irrespect/politesse etc.

    Les enjeux sont immenses puisque le  Royaume-Uni reste  un pays majeur dans l'histoire mondiale dont l'image est affectée  par les assauts venus du propre ...petit-fils de la Reine. Toute action des Sussex retentit dans le monde. Ils le savent. Ils en jouent. Ils en profitent, notamment financièrement.

                                         ANALYSER LE ...ZOO DE HARRY 

    Harry a négocié à 35 millions la sortie de "mémoires" pour encore déblatérer sur la monarchie. Un éditeur qui ne donnerait pas un gramme pour les mémoires de Madame ou Monsieur Lambda...accepte ici de payer le prix fort!

    Harry lui profite de la situation de membre de la monarchie.Tout en critiquant. Dans le podcast Armchair Expert, le trublion dénigre sa vie d'héritier de la Couronne. Selon lui "un mélange entre « The Truman Show » et une vie « dans un zoo » pas moins...

    Elisabeth II en roi lion, chef-reine du zoo monarchique? Quel irrespect

    L'ancien "résident du zoo de Windsor" commercialise la Monarchie et crache dans la soupe. En même temps.

    Les entreprises américaines qui se risquent à miser sur le couple savent immédiatement que plusieurs millions sur lecteurs, auditeurs vont suivre. Cela se paie. 

    Le #blogNeidinger analyse donc ce phénomène...politique hyper médiatisé. Surtout cette facilité inédite à diffamer publiquement mais porter plainte à la moindre critique.

    Quand Edouard VIII et Wallis Simpson devinrent parias du Royaume-Uni, leurs réactions  de dépit face à leur effacement par Elisabeth 2 n'ont pas du tout affecté la monarchie.

    Avec les moyens modernes de communication, les attaques du couple Sussex déstabilisent fortement la plus ancienne monarchie du monde en démolissant son image au passage 

    Certes les Sussex  se démolissant eux-mêmes à chaque coup de boutoir.

    D'où la rubrique Harry&Meghan: les déroyaux

    D'où ces articles très  "people". Effectivement.

                                                                            Sylvie Neidinger