Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

J-Journalisme Liberté de la Presse - Page 3

  • Harry le Prince qui se voulait People

    Narcissisme médiatique caractérisé.

    Harry,  petit fils de la Reine d'Angleterre, membre d'une dynastie royale se sentait à l'étroit dans ce monde codifié de privilèges fait de financements publics, usages de palais, absence de  travail physique. Certes mais  en l'échange d'une représentativité symbolique allant dans le sens de la monarchie.

    Celle en fait  qu'attendent les britanniques: une attitude neutre, positive. La monarchie britannique fait encore rêver: son principe. Elle reste populaire.

    Le frère de William choisit d'épouser une américaine divorcée, actrice de série, déjà people. Ce qui détonna dans le pays. Mais c'est son choix. No comment.

    Le Royaume-Uni leur offre un mariage...royal carrément planétaire. 

    Le couple représente officiellement la Grande-Bretagne dans une tournée africaine d'automne 2018 quand le  fiasco arrive:  la médiatisation de leur supposé mal-être avec des pleurs devant les caméras et devant la presse mondiale. Un mauvais film commence.

                         MEGHAN SE LA JOUE DIANA, REINE DES PEOPLE

    L'actrice entend jouer un remake de Diana, cette autre  larmoyante  qui cherchait les médias elle aussi en se victimisant. Voulant les éviter tout en les attirant en permanence.

    Harry totalement méghanisé ordonne à la Reine, à l'Institution Royale et donc aux britanniques "ce que Meghan veut, elle l'obtient". Raté. Au final, c'est lui qui va partir.

    Il est fasciné par Meghan qui probablement  a compris le deal avec son mari: jouer le rôle de sa mère. Elle a pris le contrôle et semble le dominer selon certains observateurs.

    A savoir Meghan  s'était  d'ailleurs- ô lèse-majesté-confrontée directement confrontée à la Reine Elisabeth à qui elle voudrait donner des ordres autour du choix d'une tiare. La guêpe voulant évidemment porter celle de la mère de Harry

    Problème Diana   attirait les médias en permanence (cf  ses virées à Saint-Tropez avec son amant Dodi..sa biographie .) tout en s'en disant victime. La contradiction majeure se reproduit ici avec son fils cadet.

                                           SUSSEX COUPLE  PEOPLE

    Le couple Sussex imbu de lui-même, autoritaire avec le personnel, avec les autres membres de la famille  se sent à l'étroit dans le rôle conventionnel attendu.

    Les Sussex  font bien appel eux-mêmes  aux médias qu'ils alimentent  pour les utiliser sur le mode people qui tient du vedettariat, de la starification. Le moindre potin perso  doit être connu du monde entier à la seconde...A l'opposé de la légendaire discrétion royale.

    Par exemple, Meghan court-circuite volontairement le mariage de la cousine de son mari en annonçant sa grossesse aux médias.

     "Immodeste"... l'actrice de Suits entendait "moderniser" la monarchie, en donnant ses ordres à 5h du matin. Calife autoproclamé, elle s'était   confrontée à la Reine pour la tiare,  à Kate pour une histoire de jupons: une femme dure comme le tungstène avait affirmé Charles...

    De nombreux collaborateurs de son entourage ont démissionné. Son narcissisme semble même pathologique. Impudique, le couple se met à nu devant caméras et journalistes dont il entend faire passer ses messages qu'il croit essentiels.

     Une stratégie de courte vue. Les Sussex en venant se plaindre médiatiquement n'ont rien compris à la presse qu'elle soit spécialisée people ou non.

    Forcément, la presse n'est pas là pour leur servir la soupe, pour leur com'. Les médias ne sont pas le faire valoir de  leur ego démesuré  au service  de leur ambition évidemment planétaire!

                       COUPLE CONTRADICTOIRE EN DERIVE MEDIATIQUE

    Les critiques arrivent  et  de plus en plus  quand leur fonctionnement assez   caractériel se fait jour.  Alors le couple rue dans les brancards, se la joue victime et   s'engage dans les règlements de comptes people public par  procès, livres et paroles  vachardes  distillées contre la Famille, contre the Firm, les tabloïds, les anglais etc.

    Les contradictions des Sussex sont massives:

    - Etre et se revendiquer "Royals" (Duc et Duchesse Sussex se positionnant même sans vergogne démocratique comme "membres supérieurs royaux" !cf leur message Instagram de départ)

    -Appeler à voter  aux USA (une démocratie)  tout en se désignant comme "supérieurs" aux autres car "royal" est juste insensé.

    - Vouloir que leur privée privée soit respectée tout en exhibant leur intimité, jusqu'au fils Archie présenté au monde en couche culotte sur internet par la mère.

    - S'hyper-auto-exposer en mode people mais critiquer  la presse qui s'intéresse à leur vie privée.

    - Vouloir quitter la monarchie et ses obligations tout en comptant  garder certaines activités type...le Commonwealth ( leur ego tellement surdimensionné n'en réclamait pas moins)

    - Vouloir partir tout en restant dans le système royal pour avoir le beurre et l'argent du beurre.

    - Donner à la terre entière des leçons de morale people  soit disant écolos  en mode californien branché mais se promener comme parfait people en jet avec bilan carbone catastrophique.

    - Participer à publier un  livre à la gloire du couple mais ensuite réfuter y avoir participé même indirectement.

    - Etre autoritaire et dure avec le personnel, la famille  (qui démissionne en masse) mais venir devant les médias évoquer le racisme quand la moindre critique sur le comportement caractériel de Meghan se fait jour

    - Refuser la liberté de la presse qui fait bien son job en analysant cette attitude souvent peu royale, mesquine.

    - Donner ses ordres à tous dont  la monarchie, la presse, la justice, les entreprises qui seraient sensées les rémunérer, aux américains pour dire comment voter...

    - Leur travail? Une parfaite peoplisation. Des paroles creuses sur internet lors de séquences vidéos  qui reprennent les poncifs à la mode, donneurs de leçons de courte vue. Des verbillages pour lesquelles ils demandent désormais des sommes folles.

    - Leurs dépenses folles très people de luxe. Tout en se victimisant en permanence.

                                      HARRY ROI DES POMMES

    Le petit fils de Elisabeth II a réussi son rêve. Il est devenu un parfait people de la côte ouest.  Le moindre de ses faits et gestes de lui et sa famille est commenté. Il se voit même star d'un show de téléréalité sur Netflix pour parler de ...lui même et son couple. Degré zéro de l'intérêt. Degré maximal de l'impudeur.

    Au risque d'y laisser sa santé mentale, le Prince  Harry  mécontent de ne pas devenir un jour Roi d'Angleterre a réussi à devenir Roi des Pommes.

     

                                                                                  Sylvie Neidinger

    Prince... "star"

    https://madame.lefigaro.fr/celebrites/le-prince-harry-fait-une-apparition-surprise-dans-le-danse-avec-les-stars-britannique-151120-183412

  • "Kamasutra ensauvagé" d'Emmanuel Macron contre la presse !

    Encore un scandale verbal, comme le Président Macron sait les produire. En déplacement à Clermont-Ferrand, il fustige le "Kamasutra de l'ensauvagement" de la presse en répondant au journaliste Paul Larrouturou du Quotidien :

    "J’ai déjà répondu dix fois à ce truc-là. Ce qui m’importe ce sont les actes, pas les mots (…) Prévenir, arrêter, sanctionner, corriger et donc répondre à la réalité. Avec les commentaires, vous avez fait le Kamasutra de l’ensauvagement, depuis 15 jours, tous ensemble." a-t-il lancé d'un ton ironique à la presse. "Donc je vous laisse à votre Kamasutra. Ce qui m’importe, c’est le réel! Demandez aux gens! Les gens, ils n’en ont rien à faire. Ils veulent qu’on règle leurs problèmes. Et nous, on est là pour régler leurs problèmes"#kamasutra,#macron,#presse,#gjclermont-ferrand,#darmanin,dupond-moretti,vocabulaire: kamasutra

    Ce faisant, il ne  répond pas sur le fond: à savoir pourquoi un ministre- ici Gérald Darmanin emploie le terme "ensauvagement" .

    Le ministre de la Justice ne venant que donner le point général  de droit (de l'homme) en retour. D'où cet affrontement verbal  inédit de deux membres du gouvernement autour d'un mot de vocabulaire.

    Le désordre  vient  ici certes de la joute verbale au sommet de l'Etat en format "duel" mais  surtout de comprendre que le ministre sarkoziste Gérald Darmanin a l'aval implicite du chef de l'Etat pour utiliser le terme "ensauvagement".

    Emmanuel Macron, dans l'affaire se moque ouvertement  de la presse. Et de facto de la Liberté de la Presse. Cynique en plus par l'usage du terme Kamasutra, ce recensement des mille et une positions de l'amour physique dans l'Inde ancienne.

    Méprisant de la république. Encore une fois. 

                                      LA POSITION DE E MACRON 

    Bien évidemment cette séquence de rentrée ouvre la campagne électorale présidentielle de 2022 sur des rails fort scabreux autour de la POSITION POLITIQUE du président Macron issu du socialisme, qui nomme Bayrou pour capter le centre, tout en extrême-droitisant son discours pour gagner les voix de la  droite dure : grand écart sportif.

    Pour compliquer ce paysage politique français délétère, les Gilets Jaunes -que ce blog avait identifiés immédiatement comme mouvement de fond et non épiphénomène provisoire- redémarrent demain samedi 12 septembre 2020.

    Il attaque  la presse en se moquant ironiquement du "kamasutra" autour du vocabulaire excessif d'ensauvagement. En résumé Emmanuel Macron a  parlé du kamasutra de la presse qui effectivement - c'est le rôle de l'info !- aborde un sujet important (ici l'usage du terme ensauvagement) par mille angles, milles positions, si possible.

    Soit: les angles journalistiques.

    OR, LES MOTS PRONONCES PAR LES RESPONSABLES POLITIQUES PORTENT UN POIDS MAJEUR.

                                                                 Sylvie Neidinger

    kamasutra de l'ensauvagement.JPG

     

     Ensauvagement version Macron. Sémiologie:

    1-Ensauvagement : terme inacceptable dans la bouche de responsables politiques

    2-Kamasutra ensauvagé d'Emmanuel Macron contre la presse

    3-Avant " l'ensauvagement", le mythe du bon sauvage

    4- Le "sauvage" a-t-il une âme? La controverse de Valladolid

    5-Les zoos humains pour exhiber les "sauvages" jusqu'en 1930 - Le Blog de Sylvie Neidinger (blogspirit.com)

    6- Ensauvagement du vocabulaire politique officie

  • Bonne orthographe, tellement important: les Macron mangés? Rire

    Il suffit d'une simple erreur d'orthographe pour générer des modifications radicales de sens.

    D'où son importance, immense.

    La perle du jour, ce titre (Gala)  Les Macron ont-ils été mangés dans le restaurant d'Hélène Darroze. Bigre. Diantre. ô cannibalisme inquiétant. MangéS ?

    Le gag n'est pas terminé car le titre d'un autre article, même date,  même magazine, répond parfaitement à ce repas présidentiel:  Brigitte Macron craint pour la vie de son mari! 

    C'est un gag absolu. Les Macron mangés à la fourchette et au couteau au restaurant de la Chef Darroze?   Il y a du Hercule Poirot dans cette affaire...

    Plus sérieusement, dans le passé existait dans la presse le métier de secrétaire de rédaction, un  journaliste dédié à la relecture.  Finalement ce métier avait son  utilité vu le  nombre important carrément de ....titres erronés et autres fautes d'orthographe dans la presse numérique.

                                                                               Sylvie Neidinger

     

    macron mangés rire.JPG

     

     

    Orthograpge.JPG

    +++

    Deux profs belges et  leur TedX sur la ..faute d'orthographe:

    https://www.youtube.com/watch?v=5YO7Vg1ByA8&feature=youtu.be

    Sourire :E Macron souhaite bonne rentrée avec une faute d'orthographe. Mille ne s'accorde pas!

    https://www.ladepeche.fr/2020/08/31/emmanuel-macron-souhaite-une-bonne-rentree-aux-eleves-en-faisant-une-faute-de-francais-9042733.php

     

  • La réalité raciste des USA démolit l'image "démocratique" du pays

    Les actuelles  contestations liées au racisme américain  institutionnel, ancré,  opèrent un véritable retour au REEL  de la violence sociale communautaire des Etats-Unis. Laquelle explose au regard du monde.

    Ahmaud Arbery fait son jogging. Il est descendu comme un lapin le 23 février 2020. L'enquête initiale patine. Suite au scandale et grâce à la  vidéo choquante, les auteurs (un père ancien policier, son fils, le vidéaste) sont finalement arrêtés, longtemps après. Etat: Georgie.

    Le 13 mai, les policiers déboulent de nuit dans l'appartement de l'ambulancière Breonna Taylor. Elle dort avec son compagnon. Elle est liquidée de 8 balles. Elle est noire. Une violence raciale inouïe au Kentucky. Un avis de recherche erroné en plus. Quelle recherche...Tirée comme un lapin.

    Le 25 mai à Minneapolis, Minnesota,  l'assassinat par un policier de George Floyd -M. Chauvin qui presse 8 mn 46 seconde  sur la gorge-   fait entrer le pays dans l'indignation massive. Des manifestations historiques qui rappellent  1968.

    "I can't breath". Certaines communautés ne peuvent respirer. Noire, hispanique...

                                  L'ONU RECLAME QUE CE RACISME CESSE 

    L'ONU appelle les Etats-Unis à réagir face aux meurtres racistes.

    Des affaires racistes  encore et encore...

    C'est un problème persistant jamais résolu d'une partie de la société américaine qui a son logiciel mental toujours bloqué sur l'ESCLAVAGE (400 ans d'esclavage).

    ô scandale quand pour certains la vie d'un homme, d'une femme noire vaut moins que celle d'un poulet.

    Les esclaves n'étaient pas considérés comme des êtres humains:  à mi chemin entre objets et animaux. Ils avaient une valeur marchande issue d'une force de travail (dans les plantations sudistes le plus souvent). 

    Un blog canadien signale combien l'Allemagne nazie s'est inspirée du modèle racial de ségrégation américain "C’est ce que révèle le Pr James Whitman de la faculté de droit de l’université Yale dans son livre Hitler’s American Model: The United States and the Making of Nazi Race Law. " Le côté sombre du pays...

    En 2020, on peut toujours  tirer sur  un homme noir...comme un lapin, entrer de nuit dans une chambre et tuer par erreur une ambulancière ...noire qui dort paisiblement, étouffer 8,46 mn durant. Soit tuer en toute impunité.

    Ce que dit la mort de George Floyd de l'Amérique.

     

               QUELLE DEMOCRATIE  EN INTERNE ET EN EXPORTATION?

    Le problème N°1 est que en 2020, la  mentalité esclavagiste perdure.

    Le problème N°2 est que les Etats-Unis vantent leur modèle démocratique comme phare du monde. Souvent par la voie militaire: ils s'appuient d'ailleurs sur cette base pour "justifier"   leur politique étrangère jusqu'à engager des conflits.

    Ici une analyse de la promotion de la démocratie post guerre froide.

    Autre analyse par Stephen Walt professeur de Harvard  dans un article paru dans  Foreign Policy en 2016 : il constate que les tentatives d'exportation  de la démocratie ont justement échoué. Parmi ses arguments,  le constat qu'on exporte mal la démocratie par la violence militaire. ..Certes !  :

    "Croire que l'armée américaine pouvait exporter la démocratie rapidement et à moindre coût exigeait un degré d'orgueil qui est encore à couper le souffle.Deuxièmement, le recours à la force pour propager la démocratie déclenche presque toujours une résistance violente. Le nationalisme et d'autres formes d'identité locale restent des caractéristiques puissantes du monde d'aujourd'hui, et la plupart des gens n'aiment pas suivre les ordres d'occupants étrangers bien armés" 

    C'est évident que la voie de la force militaire pour exporter  la "démocratie" est suspecte d'emblée. Effectivement, l'argument donné face aux opinions publiques mondiales pour justifier une occupation- comme en Irak  par exemple- masque souvent d'autres objectifs (contrôle de ressources pétrolières et autres).

    Au delà de cet argument militaire, pour avoir l'orgueil de vouloir exporter son modèle de société au monde, encore faut-il que le modèle démocratique américain en soit vraiment un!

    En aucune manière la violence interne   aux USA, pays  aux armes en nombre dans la population, à la gâchette facile (cf les rafales dans les lycées!) et au racisme institutionnel, ne peut être "modèle".

                                  DONALD TRUMP CASSE LES LIENS DIVISE

    L' actuel dirigeant, Donald Trump souffle sur les braises des affaires racistes dans sa manie narcissique et  tweetesque. Il entendait même envoyer son armée face à sa population en interne (question: pour transmettre la ...démocratie par la voie ...militaire à son propre pays ??? ) L'intervention d'une l'armée dans son propre pays correspond à une guerre civile, le sait-il ?

    De hauts gradés, fait rarissime prennent la parole contre le président.

    Le tweetos compulsif agresse verbalement ses ennemis qu'il a nombreux, jusque chez ses meilleurs partenaires : européens et autres, stigmatisés et qui désormais le lui rendent bien. ..Il a cassé des liens diplomatiques anciens. Son plaisir: hurler "fire", "viré".. Donald  Trump est-il sain d'esprit d'ailleurs?  

    Au delà du racisme, les USA sont inégalitaires. Les protections sociales faibles, l'accès aux soins: difficile. 

    Les actuelles manifestations montrent évidemment les populations "noires" en colère mais aussi de nombreux autres: blancs, hispaniques etc. en solidarité avec eux. 

    Une partie de l'Amérique est révoltée, à juste titre.

    Le démocratie américaine est malade: des journalistes en action sur le terrain des manifestations sont pris pour cible, eux aussi visés. La presse est normalement un pilier démocratique. Là aussi les lignes bougent.

    Une vague mondiale de protestation secoue la planète.

    They can't breath. We can't breath. Black Lives Matter.

                                                                    Sylvie Neidinger

    Suites

    Journaliste de CNN arrêté pendant son direct!

    ahmaud #arbery,#breonna taylor,#usa,#policiers,#émeutes,#racisme,#esclavage,george #floyd,we can't breath,i can't breath,général #mattis

    L'ONU réclame un débat sur le racisme systémique américain.

    "Sans mentionner les Etats-Unis, Mme Bachelet a dénoncé "la violence raciale, le racisme systémique et les pratiques policières discriminatoires d'aujourd'hui", déplorant "l'incapacité à reconnaître et à affronter l'héritage de la traite des esclaves et du colonialisme".

    "Nous devons faire amende honorable pour des siècles de violence et de discrimination, au travers notamment d'excuses officielles, de processus de vérité et des réparations sous diverses formes", a-t-elle dit.

    Avant l'ouverture des débats, une vingtaine de hauts fonctionnaires des Nations unies d'origine ou d'ascendance africaine, parmi lesquels le chef de l'Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus, avaient eux aussi signé à titre personnel une déclaration pour indiquer que "la simple condamnation des expressions et des actes de racisme ne suffit pas".(17 juin  citation) 

  • E. Macron en flagrant délit de mensonges: masques, Edouard Philippe...

    Emmanuel Macron, dans un doc diffusé sur BFM ce lundi est en grave délit de mensonge. Selon lui, il n'y a a pas eu de pénurie de masques en France, contredisant les faits:

    - les soignants disent le contraire. D'ailleurs des millions de masques potentiellement utiles ont été brûlés en mars, alors qu'ils pouvaient servir !

    - les préfets venaient parfois au pied des avions en provenance de Chine "piquer" les masques commandés au nez des régions. Problèmes diplomatiques avec la Suède aussi par  le blocage à Lyon de masques fabriqué pour ce pays par  Mölnlycke !

    Le Ministre de l'Intérieur reconnait lui-même la réquisition de masques à l'aéroport de Mulhouse -Bâle etc.

    Une longue succession de faits.

    Cette phrase menteuse prononcée par le chef d'Etat en son Palais fait massivement bondir...Particulièrement les soignants, l'opposition, Twitter.

     

     

                             MACRON: FLAGRANTS DELIT DE MENSONGE

    Très récemment le Président de la République avait également  produit une contre-vérité: dénigrer dans son dos son premier ministre à la presse.

    Totalement lunaire selon  l'opposition.

    Pourquoi cette perte de nerfs de la part du N°1Les sondages s'inversent, font passer Edouard Philippe devant. "Jupiter" -qui se vit unique et parfait à la tête de la pyramide- accepte mal. 

    Gérant visiblement avec difficulté sa relation avec son premier ministre, il avait directement téléphoné à plusieurs rédac-chefs !!!!

    Comme un  enfant :pour dire que la décision parlementaire  du vote en urgence sans débat ne provenait pas de lui mais de  son PM.     

    Comme un enfant : "c'est pas moi c'est lui!" 

    Il le saborde face aux journalistes!  Délirant (surchauffe?):  un président  téléphone à la presse pour dire du mal de son Premier Ministre, laisser penser qu'il va s'en débarrasser.

    Puis vient  se contredire,  faire le matamore: avec une puissante morgue affirmer qu'il n'a jamais téléphoné aux rédacteurs! Le président  Macron reprend la terminologie de la "fake-news" dont il use et abuse au point d'en être lui même  régulièrement producteur!

    Il ose même au final nommer "petite musique indécente" les infos qui signalent sa mésentente avec Edouard Philippe ! Bizarre....Il dément fermement

    Au fait cela se nomme comment un trouble de la personnalité qui divise un individu en plusieurs entités: le trouble de celui (E Macron)  qui donne une info et dans le même temps attaque pour mensonge ceux qui transmettent strictement  la même info?

                                                                        Sylvie Neidinger

    https://www.franceinter.fr/endeuilles-par-le-covid-19-des-medecins-generalistes-estiment-avoir-ete-trahis-par-l-etat

     

     

     

     

                                                          COVID-19