Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

U- Psychanalyse de l'urbain - Page 3

  • Centenaire du Mur de la Réformation: l'expo et l'utopie

    Genève est tout autant le Mur que le Jet d'eau....Voire plus.#genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enard

    A l'occasion du centenaire du célèbre monument,125 pièces papier et photos surtout sont visibles au Musée Tavel .

    Une expo hautement intéressante avec les projets, contre projets...

    L'imagination part en visualisant ce que  ce monument aurait pu être; ce à quoi il a échappé... ses architectes, ses ingénieurs, les travaux.

    Un bémol toutefois non pas sur le contenu de l'expo mais sur le lieu.

    Autant j'adore Tavel pour ce qu'est Tavel. Autant ses sous-sols sombres, tortueux sont un peu la torture du visiteur.

    Certes les autorités culturelles genevoises ne pouvaient -financièrement- se permettre d'ouvrir le Rath pour accueillir les 125 éléments de  l'expo intitulée "Faire le Mur"...

                                     

     

     

        MON UTOPIE MUSEALE AUTOUR DU MUR DE LA REFORMATION

     

    #genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enardDans une vision à 200% idéale, j'aimerais tellement que:

    1-Ces artefacts ne soient pas dispersés après le 29 octobre, date de fin de l'expo. Ou alors que ces documents qui doivent retourner vers  leurs propriétaires respectifs soient conservés ensemble  en fac-similés.

    2-Qu'ils soient logés ...près du Mur, DANS le parc des Bastions.

    OU?? Il semble que tout soit occupé (Unige, Palais Eynard...) Bon alors: reconstruire un petit pavillon???

    3- Ou, autre totale UTOPIE : creuser un sous-sol moderne sous le Palais Eynard (?)  ou sous la Bibliothèque (?) pour accueillir définitivement ces docs sur l'histoire du Mur de la Réformation in situ. Bon ....trop cher là aussi ?

    "Touristiquement" parlant, cela serait un plus.

    Mais les deniers publics  probablement trop mis à contribution.

     En attendant que certains rêves farfelus  ne prennent corps; qui sait....on ne peut que conseiller l'achat du catalogue d'expo qui explique tout !!

    C'est un morceau du Mur de la Réformation que l'on emporte avec soi et que l'on peut garder sans souci dans sa bibliothèque ! Lecture historique garantie passionnante.

     

                                                                                             Sylvie Neidinger

    #genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enard

     

                                                       Rubrique#PeaudeMur

     

                                                    Rubrique #Protestantisme

  • WILD THINGS, "spectacle itinérant dans un bois urbain" par ZANCO

    Après le parc de la Grange la semaine dernière, Zanco continue sa tournée en Suisse jusqu'en octobre 2017.wild thinds; zanco;théatre itinérant,genève

    Ce groupe poursuit sa recherche théâtrale originale et expérimentale dans l' ESPACE PUBLIC.

     

     

    "Dans un bois au crépuscule surgissent des figures masquées et cornues. Un appel impérieux entraîne le personnage d’un historien à quitter son chez-soi. Au long d’un voyage onirique, il rencontre des monstres bizarres et sympathiques, les combat, danse avec eux. Il découvre la face étrange et sauvage de son intériorité, s’y heurte, tente de s’échapper, se hasarde à faire face. En chemin, il reconnait son ombre qui se dérobe.

    "Wild Things" est un voyage théâtral, une fantasmagorie à l’orée de la ville entre réel et cauchemar. Un historien est confronté à ses démons intérieurs qui sont aussi les monstres de notre monde en désordre. Six danseuses et danseurs masqués, comédiens, manipulateurs d’objets, violoncelliste entraînent le public dans un spectacle itinérant aux images envoûtantes."

    wild thinds;seuil,conjurer la peur,zanco;théatre itinérant,genèveCe spectacle est adapté du livre Conjurer la peur de Patrick Boucheron, paru au Seuil en 2013.

    Le texte Wild Things issu - c'est original- d'interviews de cet historien médiéviste "dessine une pensée en mouvement qui questionne le rôle de l'Histoire et le pouvoir des mots dans une société inquiète de son avenir."

    En résumé Zanco, depuis 10 ans,  explore l'espace urbain pour transformer, avec l'histoire et [ici] le médiéviste Boucheron, la géographie en....territoire de fiction.

                                                                    

                                          Sylvie Neidinger

     

     

    – LA CHAUX-DE-FONDS, FESTIVAL PLAGE DES SIX-POMPES, 30.07-5.08

    – LAUSANNE ESTIVALE, PARC DE MILAN, 18-19.08 À 20H15, 20.08 À 17H

    – VEYSONNAZ (VS), FESTIVAL PLACE AUX MÔMES, 26.08, 16H

    – BERNEX (GE), DATE À CONFIRMER

    - GENÈVE, FÊTE DU THÉÂTRE, 14.10

  • La Ville de Paris ne comprend rien au marketing de l'Amour

    Les services de Paris ont annoncé en finir avec les cadenas qui alourdissent les ponts.

    La nouvelle fait le tour du monde car la ville bénéficie de la chance naturellement marketing de voir nombre de couples sceller leur union  à Paris capitale vue comme "romantique"

    A en faire soupirer les ponts italiens...

    Certes à nuancer car le phénomène touche toutes les villes du monde. On  voit même les cadenas qui piègent l'Amour à Genève près du Rhône...Cette  mode totalement kitch est  récente, issue d'un roman à l'eau de rose  de l'italien  Federico Roccia.  

    Elle se mue en  phénomène  de société.

    Sauf que les autorités parisiennes font tout à l'envers.

    Au lieu de s'appuyer sur ce capital sympathie et l'accompagner, elles le cassent vertement et vont éradiquer le problème en posant des panneaux plexis sur le pont de Arts pour "Dégradation du patrimoine, risque pour la sécurité des visiteurs»: la mairie de Paris a décidé de retirer définitivement les cadenas du Pont des Arts à partir de lundi. L'an passé, une partie du grillage de la passerelle s'était effondrée, sans faire de victime, sous le poids du métal."«On va retirer près d'un million de cadenas, soit 45 tonnes», explique Bruno Julliard, premier adjoint au maire de Paris, qui déplore «cette laideur».

                           MATIERE PREMIERE POUR OEUVRES D'ART METAL

    Il y avait une méthode d'éradiquer plus intelligente. Récupérer ce métal, lancer un appel d'offre à artiste pour tout fondre dans un oeuvre d'art, la placer ...dans une rue parisienne.

    C'est la solution touristiquement royale...Et évidemment dédier des espaces spécifiques  pour que cet engouement ...perdure, tout en gérant le danger du poids.

    La Mairie de Paris n'a pas fait ce choix et préfère casser la manne !

                                                Sylvie Neidinger