Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

73-74-Les Savoies

  • Annecy, deux courts métrages suisses en compétition: Laurence Bonvin et Milva Stutz

    Off-Limits comme son nom l'indique présente des oeuvres particulières parfois bizarres.
    Laurence BONVIN présente sa vision du glacier ALETSCH NEGATIVE
    Vision écologique négative du plus grand glacier des Alpes appelé à disparaître progressivement: un voyage "visuel et sensoriel au coeur du glacier"  Une production suisse de 2019, 11mn30. Photos et vues réelles. Son : Bojan Milosevic Et de glace il devint eau...
     
    Laurence Bonvin est issue de l'univers de la photo, formée à l'Ecole Nationale Supérieure d'Arles ENSPA. Ici la photographe réalisatrice valaisanne  fait voyager au coeur minéral du glacier
     
    Aletsch Negative
     

    L'autre court-métrage est intitulé MY DEAR LOVER , "Un personnage en manque de caresses. L'amant tant désiré représente peut-être un corps imaginaire sur lequel se jouent les inquiétudes autour des relations entre humain et non-humain"

    Voix off, film curieusement cérébral :ode à la prothèse de l'...absent, ode à la main.

    Une réalisation de Milva STUTZ. Année 2019. Durée : 09 mn 57 s Technique: ordinateur 3D et pâte à modeler. Couleurs. Public adulte et jeune adulte.Générique

    Réalisation, production, direction artistique, scénario,décors, montage : Milva STUTZ

    Animation : Sandro Lochau, Alessandro Holler, Milva Stutz

    Compositing : William Crook, Milva Stutz

    Musique, son : Roland Widmer

    Voix : Nathalie Stirnimann

     

    My Dear Lover
     

    Ces oeuvres suisses donnent à voir deux univers pratiquement opposés.

    Celui de Laurence Boivin exprime le  réel haut placé les glaciers alpins et leur devenir, pris en photos. Posant les questions écologiques actuelles.

    Celui de Milva Stutz, portail  de l'intime, univers imaginaire repris par 3D avec la technique  plastique de la pâte à modeler.

    Intéressant!

                                                                    ANIM'ANNECY

     
  • 1528: épidémie de danse à Strasbourg, épidémie sans virus biologique!

    La planète vit depuis plusieurs mois avec un vocabulaire médical  collectif: pandémie, épidémie...Qu'en est -il exactement ? 1518,jean teulé,épidémie de danse à strasbourg,vitsgrotte,saverne,danse de saint-guy,john waller,peste dansante

    Les épidémies ne correspondent pas  à  la seule  contagion biologique, celle qui normalement répond à la définition communément admise d'une affection contagieuse.

    De véritables transes sociales passées ont jalonné notre histoire.

    La contagion épidémique psychiatrique existe aussi.  Psycho-sociale, en fait. 

    A classer probablement comme un trouble neuro-psy mais collectif. Avec parfois des tremblements potentiellement  assimilés à un état de mal épileptique pouvant  s'avérer être des crises non épileptiques psychogènes (CNEP) Là encore.... collectives ? Ils sont en tous cas ainsi décrits " des individus qui tremblent, au sol".

    L'écrivain Jean Teulé  a remis au  jour une ancienne transe "plus folle que la fiction" apparue au XIVème siècle à Strasbourg. Un trauma collectif se traduisant par une épidémie de danse...à en mourir. Une manie dansante, jusqu'à 1518,jean teulé,épidémie de danse à strasbourgl'épuisement. L'auteur  tire  de cet épisode un format romanesque  "Entrez dans la danse" chez l'éditeur Julliard. 

    Les faits: en plein épisode de famine, deux mille personnes dansent en place publique. Probablement une réaction physique, somatique à l'angoisse et au désespoir.

    Cette chorémanie a été observée en  Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Alsace et Lorraine (Metz) entre la XIVème et le XVIIIème:  

    1518,jean teulé,vitsgrotte,saverne,danse de saint-guy,épidémie de danse à strasbourg"Plusieurs manifestations importantes de manie dansante ont été répertoriées au cours des siècles, notamment le  à Erfurt, le  aux Pays-Bas et/ou à Aix-la-Chapelle, en 1417 et 1418 en Alsace, et en 1518 à Strasbourg, où elle aurait concerné les femmes (voir l'article Épidémie dansante de 1518). D'autres cas furent répertoriés à travers toute l'Europe comme aux Pays-Bas, à Cologne, ou à Metz."(wiki)

    L'hystérie collective touchaient hommes, femmes et enfants qui continuaient à se tortiller à terre si tombés. La mort pouvait s'ensuivre pour motif  d'accidents cardio-vasculaires, de déshydratation.

                                         DANSE DE SAINT-GUY 

    La religion catholique a donné comme à son habitude sa réponse autour des Saints guérisseurs et protecteurs. La chapelle de Saint-Guy (Vitsgrotte) à Saverne dans les Vosges accueillait  en pèlerinage  les malades atteints de cette affection dansante. Y étaient pratiqués des exorcismes  (contre le diable évidemment)  au point d'inquiéter les autorités religieuses par leurs excès.

    John Waller  étudia cette épidémie de transe collective alsacienne (Edition La nuée Bleue)

    La manie questionne probablement  le rapport entre le corps et le pouvoir (pouvoir politique ou médical) 1518,épidémie de danse à strasbourg,vitsgrotte,saverne,danse de saint-guy,john waller,peste dansante,école de tanzanie,épidémie de rire jean teulé,neuro-sciences,souris,famines,mal du diable,morzine,shakespeare,tanzwout

    Thomas Laurent, un  " you tubeur historien" raconte cet épisode strasbourgeois. Les commentaires sur son site  sont marrants tels:  "Strasbourg: premier Teknival de France" ou " les Strasbourgeois savent enfin sur quel pied danser.."

    S'agissait-il d'une intoxication à l'ergot de seigle (famine = mauvais pain, grains de seigle contaminés)  type LSD? Pas certain.

    William Shakespeare nommait  ces événements"The Dancing plague", la peste dansante.

    L'art s'est emparé du thème des dénommées"danses macabres". Les représentations peintes  correspondaient donc bien à une réalité d'époque. Dès lors  pas seulement  issues du seul imaginaire artiste! 

    Les mécanismes exacts des ces  épidémies psycho-sociales sont indéterminés.

    Les bords du Rhin ne furent pas les seuls touchés. On note   d'autres cas documentés dont une épidémie de rires (!)  en Tanzanie. Mais aussi  Madagascar, Abyssinie (Tigretier)  Italie, Haute Savoie ...

    La Tarentelle italienne  est une  danse bien nommée car issue d'une fureur dansante (XVème): le  tarentisme des Pouilles. Il est expliquée par la population comme lié à  la "morsure de la tarentule". Bien décrit par les... ethnologues ( Di Martino)

    Une chorée épidémique baptisée ramaninjana fut signalée à Madagascar  en 1853. En cause? Une insatisfaction liée à la venue de missionnaires qui perturbent les modes de pensée: réactions convulsionnaires et mission d'outre-tombe (obéir à une Reine décédée) pour rétablir les anciens us.

    1962. Une épidémie de ....rire agite la  Tanzanie. Elle démarre dans une école de Kinshasa. 95 des 159 filles touchées. Cela s'est propagé durant 18 mois. Au final 14 écoles fermées, plus de 1000 individus "infectés".

    La France aussi assez récemment ( Royaume de Sardaigne à l'époque) : le mal du diable touche..Morzine de 1850 à 1860.

    Les couleurs peuvent avoir une influence: souvent le noir ou le rouge, attirance  ou aversion au point de déchirer les vêtements avec violence.

    La FAMINE  semble un facteur explicatif majeur qui rejoint les dernières recherches en neuro-sciences. Vous carencez l'alimentation de souris de certains apports précis, elles développent des comportements atypiques (femelle qui mange ses petits  etc..)

    La famine liée à un contexte anxiogène collectif semble mener à ces comportements dérangés. Affaire à  suivre... par la voie de la recherche scientifique probablement.

              EPIDEMIE: LA TERMINOLOGIE MEDICALE S'APPLIQUE BIEN ICI

    Le terme "épidémie" devrait concerner stricto sensu  uniquement  une propagation infectieuse contagieuse (type coronavirus). Or, ici  on parle d'épidémies de danse, de rire, d'aversion aux couleurs, aux missionnaires!

    Ces "fureurs"  sont pourtant bien classées par le monde médical comme "épidémiques". Logique: elles tiennent de réactions psycho-somatiques, psychiatro-neurologiques.

    La même "vocabularia"  médicale  s'applique à juste titre à ces manifestations psycho-sociales d'angoisses existentielles souvent en contexte de privation alimentaire.

    Pour la médecine -sous réserve- il n'y a pas d'âme sans corps ni de corps sans âme chez l'être humain vivant.       Chez les souris aussi....

                                                 Sylvie Neidinger

    (photos capture)

    # blogsylvieneidinger,1518,danse de saint-guy,école de tanzanie,# épidémiededanse,# épidémie de danse  à strasbourg, épidémie de rire,#jeanteulé,famines,john waller,mal du diable,# morzine,neuro-sciences,#pestedansante,#saverne,# shakespeare,souri,tanzwout,vitsgrotte, # dansesmacrabres,# alsace, # hautesavoie

    1518,jean teulé,vitsgrotte,saverne,danse de saint-guy,épidémie de danse à strasbourg

     

     

    1518,jean teulé,épidémie de danse à strasbourg

     

    1518,épidémie de danse à strasbourg,vitsgrotte,saverne,danse de saint-guy,john waller,peste dansante,école de tanzanie,épidémie de rire jean teulé,neuro-sciences,souris,famines,mal du diable,morzine,shakespeare,tanzwout

    1518,épidémie de danse à strasbourg,vitsgrotte,saverne,danse de saint-guy,john waller,peste dansante,école de tanzanie,épidémie de rire jean teulé

       COVID 19

  • Hérens Reines de coeur: (petite) aide à publication sollicitée !

    Laurent Gannaz, journaliste haut-savoyard que je connais lance un appel à l'aide pour finaliser le financement de son livre sur les vaches combattantes.

    Il publie prochainement -en décembre- son ouvrage avec le photographe David Machet. L'échéance approche; il sollicite juste quelques préventes supplémentaires, si possible.ulule,laurent gannaz,david machet,val d'aoste,publier,livre,ullule,vaches de combat,race #hérens,haute-savoie,#valais

     

     

     

     

     

     

     

     

    https://fr.ulule.com/vaches-de-combat-reines-de-coeur/

    Leur appel : "Laurent Gannaz, journaliste indépendant, et David Machet, auteur et
    photographe, mettons aujourd’hui la touche finale à 10 ans de reportages
    en immersion dans le monde paysan et plus particulièrement dans
    l’univers de la vache d’Hérens, race rustique et indigène observée entre
    Haute-Savoie, Valais suisse et Val d’Aoste en Italie. Après une double exposition documentaire et photographique estivale réussie sur le sujet, au sein de « La Ferme à Isidore » de Combloux, en 2017 et 2018, nous lançons actuellement une CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF  qui doit permettre de lever les fonds nécessaires à l’impression et à la publication en 1500 exemplaires d’un ouvrage intitulé « VACHES DE COMBAT
    REINES DE COEUR », à paraître tout début décembre."
     
    Appel entendu pour un ouvrage aux magnifiques photos et textes !
     
                                                                                   Sylvie Neidinger

    laurent gannaz,david machet,val d'aoste,publier,livre,ullule,vaches de combat,race #hérens,haute-savoie,#valais,ulule

     
  • Freeride World Tour 2016 à Chamonix puis Verbier

    *Le gotha des freeriders à Chamonix ce vendredi 5 février free ride.GIFpour le World Tour en action. Des photos de la performance 2016: adrénaline garantie ! 

    Le Tour va se terminer en Suisse le 2 avril prochain  avec la proclamation du vainqueur lors de l'Xtreme Verbier.

    *Noter ce magazine web ski: nordicmag.info

    *Et cet autre média :  Riding Zone chaque dimanche matin sur France Ô (tnt) ou récupérable sur le net, l'émission époustouflante autour des sports de l'extrême, par des fondus.

    Pas simplement les adeptes de la glisse sur neige, mais aussi les base jumpers, les surfeurs sur les rouleaux de 20m, les sports mécaniques, le basique skate urbain...

    Que des prises de risques autour de discours pros.

    Passionnant mais réservé à une élite: les dingues !

                                                                                        Sylvie Neidinger

  • Chaude montagne, triste neige

    Ce week-end du 7/8 novembre 2015 a connu de fortes chaleurs. Jusqu'à 29° dans le sud de la France, à l'aise 25° dans nos contrées.

    Ce, après un mois de juillet ayant battu les records historiques  de canicule: un 39,7° enregistré à Genève.

    Avec des cigales que l'on entendait pour la première fois à ce niveau d'intensité, cet été chanter aux bords de l'Isère à Grenoble et en Savoie vers Albertville...

    Difficile d'imaginer une saison de ski qui doit démarrer sous peu !

    L'industrie du ski est quelque peu en souffrance avec des chiffres alarmistes en 30 ans les ventes de ski se sont effondrées.Le marché des articles de sport d’hiver décline donc cruellement en Suisse. A raison de 240 000 paires vendues durant l’hiver dernier, le marché suisse du ski porterait actuellement sur 150 millions de francs, selon l’institut de recherche nidwaldien Gfk Switzerland AG. Et le chiffre d’affaires annuel global des marchands d’articles de sports d’hiver (comprenant des skis, des chaussures, des textiles et de nombreux accessoires) se maintient en Suisse, depuis des années, à environ 400 millions."(TDG)

    La faute à la location, à la baisse de fréquentation, au manque de neige.

    Certes skier est hyper onéreux: argument de poids aussi !

    Un public à reconquérir

    Les phases de consolidation, restructurations voire de disparition d'industriels du secteur s'observent."La phase de consolidation touche aussi les plus grands fabricants de lattes. K2 Inc., pionnier des skis en fibres de verre domicilié dans l’Etat de Washington, absorbe ainsi en 2004 le numéro 4 mondial: l’Allemand Völkl. Puis, en automne 2007, le grand producteur américain de produits de consommation Jarden Corporation s’empare de cette grosse structure entièrement vouée aux équipements sportifs.

    L’ex-manufacture de tabac finlandaise Amer Sports Oyi a pour sa part acquis le français Salomon en 2005. L’ex-leader de la clope finnoise avait en plus déjà mis la main en novembre 1994 sur Austria GmbH. Heureux sauvetage de l’actuel numéro 3 mondial du ski, au terme d’une douloureuse procédure de faillite."(TDG suite)

    A Chambéry en Savoie on y croit encore avec la nouvelle manifestation du 26 novembre nommée Before Winter   autour de l'économie de la neige, musique et digital.

    Le CIO lui aussi a entériné le manque de neige puisqu'il accorde les JO de 2022 à la Chine qui ne dispose pas de tradition de ski.

    Ni même de hautes-montagnes... enneigées !

                                                                               Sylvie Neidinger