Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politis Prix de la Paix Jacques #CHIRAC - Page 4

  • Les lunettes ne font pas le Chirac

    Sémiologie politique. Ces histoires de bésicles ne devraient pas faire la Une. François Hollande a changé ses montures  le 14 juillet dernier pour son discours à la nation.

    sémiologie politique,lunettes,hollande,chirac,cambadélisCela semble tenir de sa vie privée, de sa totale liberté que de vêtir ce qui lui plait.

    Toutefois il est  Président de la république, position unique en son genre.

    Un lunetier hexagonal lui a immédiatement rappelé que ce n'est pas très patriotique d'avoir choisi un modèle danois.

    Le problème réel ne réside pas ici. Commercer avec le Danemark est légal semble-t-il...

    Les lunettes ressemblent à celles de  Jacques Chirac !

    Certes, il n'y a pas mal à penser en premier lieu. Les deux hommes se connaissant par le lien de la Corrèze  s'apprécient.   De nombreuses personnes portent ce modèle évidemment au delà de ces deux personnages publics. Sauf que ce changement précis  a été choisi dans une... optique claire de communication politique. Ce qui autorise à commenter.

    Jean Christophe Cambadélis, n°1 du PS qui a fait le Service après vente  de l'intervention du 14 dernier  dans les médias  confirme  bien qu'elles sont  "un peu chiraquiennes" ! sémiologie politique,lunettes,hollande,chirac,cambadélisLe Président va jusqu'aux costumes plus larges et les cheveux noirs plaqués en arrière.

    " Un peu chiraquiennes" Une telle phrase n'est pas prononcée au hasard. Elle entre dans une communication politique intentionnelle. Elle a d'ailleurs  immédiatement été ressentie comme telle puisque Valeurs, journal très droitier- au point d'être anti-chiraquien- signale la chose. Il applique au passage le  même le terme de "fainéant" -avec lequel les adversaires sarkozistes  qualifiaient Chirac- à l'actuel président.

    Alors clarifions l'intention lourde de sens (au pluriel) derrière l'usage de  ce nouvel équipement nasal.

    Adopter le look Chirac pour gagner vers soi une part de  la popularité - très importante encore à ce jour - de l'ancien dirigeant, c'est intégrer quelqu'un d'autre que soi- même à sa propre enveloppe corporelle.

    Un acte extrêmement inquiétant :

    1) cela signifie que le numéro Un d'un pays- celui qui en a la charge- est tellement peu sûr de son image personnelle-donc de sa personnalité-  qu'il peut en changer facilement ? Et, curieusement pour choisir celle de son... adversaire de toujours, Jacques Chirac que le tout jeune François Hollande était  allé volontairement défier sur les terres corréziennes en début de  carrière.

    2) la futilité de la démarche décrédibilise. Car   porter quelques grammes de plastique et de verres nouveaux pour "faire président" rend la démarche très superficielle. On est même dans le comble du comble de  la superficialité d'une communication politique. Aussi futile que l'affaire Léonarda.

    INQUIETANT DE VOIR  LE PREMIER DIRIGEANT D'UNE NATION SE GLISSER DANS LA PEAU D'UN AUTRE : IL NE SE SUFFIT PAS A LUI-MEME? QUID DE SA POLITIQUE ALORS?

     De plus ce n'est pas la première fois que François Hollande se glisse dans la peau d'un autre carrément opposé. Ce qui justifie cet article.

    On pense à  la curieuse, bizarre, machiavélique   affaire Hollande/Caton datant des années 80: quand il a joué masqué et caché   mais pourtant  devant les... médias à être un journaliste de... droite.

    -"Faire Chirac" pour  "faire  plus à droite"? On peut concevoir que  le président Hollande confirme ainsi par le message des lunettes son orientation sociale démocrate. Il suffit de voir l'offensive actuelle de la gauche de sa gauche, jusqu'à ses... propres ministres (Montebourg et Hamon) qui s'insurgent pour constater qu'il a autant de soucis avec son  opposition que son propre camp. Avec les nouvelles lunettes "à la Chirac" il confirme son choix de Manuel Valls comme 1er  ministre, marqué  à droite du PS  (c'est à dire au centre voire plus à droite) Vu sous cet angle le message politique volontairement diffusé  est clair.

    - "Faire journaliste ? On sait que F Hollande a tâté du journalisme au début de sa carrière. Il en est toujours très friand. Il n'a pas hésité, étant Président, donc normalement indépendant, à manger carrément le 5 août 2013 avec les journalistes du Monde dont les actionnaires sont politiquement ses proches. Ce que les anglo-saxons n'auraient pas toléré. Il fut compagnon d'une journaliste : Valérie Trierweiler.

    Journaliste? On le voit au cours de sa pratique politique: il commente  beaucoup son action, soit par discours (très nombreux  au point que personne ne l'écoute plus) soit directement devant les médias.

    Certains discours sont creux car il n'annonce pas des mesures mais  verbalise "en commentateur médiatique ". De mauvaises langues diront qu'il "commente les décisions qui ne sont pas prises" ou "pas encore mises en oeuvre". L'Allemagne a récemment vertement répondu "non" à sa demande d'assouplissement économique;  la demande étant  qualifiée de  trop "générale"...Quelquefois, il  martèle à plusieurs reprises les termes "aller de l'avant" mais sans dire comment !

    SE STRUCTURER PAR L'AUTRE EN OPPOSITION

    Au delà de se muer dans la peau d'un éditorialiste qui parle beaucoup, l'affaire des lunettes chiraquiennes apporte un  éclairage de personnalité encore plus précis.

    Son père, George Hollande proche de l'OAS fut candidat sur une liste d'extrême-droite en 1959. Lors de son élection François Hollande a eu cette  phrase très belle  et  significative  à son encontre. Il a remercié son père d'avoir été ce qu'il est ( cf d'extrême-droite) pour que lui se construise.... en opposition (de gauche). Une parole très révélatrice. C'est donc "l'autre" qui le fabrique parce que l'autre EST et pas par ce que lui choisit d'être !

    D'où la  personnalité très dialectique et insondable du maître de la synthèse au PS.

    En campagne, on a pu remarquer qu'il pouvait en très peu de temps dire une chose et son contraire. On a effectivement  entendu des phrases uniques qui portaient en elle la thèse et l'anti-thèse!

    Opposé à Sarkozy: Hollande a passé le début du quinquennat à se positionner par rapport à son ancien adversaire pour  surtout ne pas être un Sarkozy  bling-bling: il fut donc "Monsieur Normal". Il a  même démonté ce qu'avait installé son prédécesseur jusqu'à  ce qui fonctionnait (les heures sup défiscalisées etc.)

    Sur Gaza, bien que portant les nouvelles lunettes il a eu récemment  deux avis opposés en quelques jours. Sur la  Syrie, son gouvernement  a pris position pour les jihadistes (il a fait livrer des armes aux fondamentalistes) et le contraire maintenant. Girouette.

    Une chose est certaine, la politique internationale de F Hollande est totalement à l'opposé de la stature chiraquienne, dernier héritier du gaullisme.

    Une politique très onusienne, indépendante, soucieuse du droit international et des partenaires alignés et non alignés. Et qui se décline encore aujourd'hui  dans une Fondation Chirac pour la Paix et la prévention des conflits

    Les lunettes ne font pas le Chirac.

                                                                           Sylvie Neidinger

    crédits images/capture d'écran/article site europe1

  • 5ème Prix Chirac de la Paix. Contre le viol comme arme de guerre

    Pour la 5ème année, la Fondation Chirac remettait son Prix pour la Prévention des Conflits le jeudi 21 novembre, comme de tradition, en la salle Levy-Strauss du Musée du Quai Branly.

    fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branlyEn la présence de Jacques Chirac. Ce qui ne fut pas le cas en 2012.fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branly

    Denis Mukwege est lauréat 2013.

    L'association Femmes Africa Solidarité recevant elle, le Prix Spécial du Jury.FAS fut fondée à Genève en 1996 par Bineta Diop pour ...prévenir (déjà!) les conflits en Afrique.

     Le viol est l'un des plus vieilles armes de guerre connues. Mais la modernité en industrialise les méfaits.

    fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branlyFils de pasteur, Denis Mukwege, médecin exerce  à Bukavu , Sud-Kivu fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branly(RDC) puis fonde l'hôpital de Panzi avec une ONG suédoise en 1999.

    Il est amené à gérer les résultats dramatiques de la destruction volontairement programmée ...des organes génitaux féminins par objets tranchants. Ce, en plus des traumatismes psychologiques liés aux viols de masse. Cela se passe  au Kivu et régions avoisinantes.

    Le lauréat s'efforce d'obtenir dans son institution ...justice, en plus de soigner. En fournissant une assistance juridique.

    Le respect du Droit comme meilleur soin psychique !

    AREOPAGE POLITIQUE DE TRES HAUT NIVEAU

    La presse a cette année plus que les autres, bien médiatisé le Prix Chirac.

    fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branlyCertes, le Président de la République Hollande et une quinzaine de ministres actuels et anciens (Baroin, Alliot-Marie, Juppé, Toubon, Valls, Douste-Blazy, Benguigui....) ont fait le déplacement.fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branly

    Mme Irina Bokova, présidente de l'Unesco, les Ambassadeurs. M Barnier (UE)

    La salle- comme à son habitude- était également  forte de témoins de la vie civile tels Yann Arthus Bertrand, membre, François Pinault, Edgar Morin, Yves Coppens...

    Et les chiraquiens indéfectibles toujours fidèles depuis le  départ de celui qui gouverna la France 14 années durant.

    La première édition, à la Sorbonne en 2009, avait déjà connu une forte médiatisation post- évènement suite à la visite présidentielle  de N Sarkozy. Lequel fut un peu provoc' ce jour là face à une salle de gaullistes...historiques (souvenir)

    FLAMBEAU REPRIS PAR CLAUDE CHIRAC

    En 2013, les médias ont vu le verre à moitié plein ou vide. C'est selon :

    -Les uns indiquant combien la présence du Président Hollande apporte de visibilité à la Fondation qui manquerait  de moyens. Certes elle a souffert d'une certaine absence physique, dans ses locaux, de Jacques Chirac pour motifs de santé. Elle dut réduite sa voilure mais elle est bien vivante, soutenue par ses sponsors dont la Fondation Orange, le Conseil supérieur du notariat et autres...!!!!! Le Prix est tout de même doté  de 50 000 euros et la Fondation Chirac soutenue par un dynamisme toujours   puissant autour de la personnalité du fondateur.

    -Les autres soulignent combien François Hollande en déficit de notoriété avait  tout à gagner à se montrer auprès du célèbre Président. Il a d'ailleurs démarré son discours par le lien corrézien qui les unit...

    Peu de médias ont signalé cette année le passage de témoin entre le père et sa fille.

    Claude Chirac a présidé avec maestria la cérémonie. Très chiraquienne en fait (normal!).

    Une forte présence mais sous une grande simplicité, humour, à l'aise avec tous, des plus officiels aux inconnus, humaine. Un salut à" Bernie"au passage... Les mêmes qualités de gentillesse et fermeté que celles prêtées à son père....fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branly

    Ce n'était pas gagné face à une salle si institutionnelle!

    Elle a franchement réussi à  reprendre le flambeau. Pour mener la Fondation en total accord avec Jacques Chirac  mais par délégation.

    A la barre désormais pour pouvoir continuer à doter du Prix Chirac, chaque année, les  véritables militants de la Paix qui s'engagent sur le terrain difficile des conflits, en Afrique et ailleurs, à corps perdu.

    Pour "mobiliser afin que les principes de paix prévalent sur les facteurs de guerre",phrase clef de l'action.

    Rappel: le Prix de la  Paix était allé en 2009 à ....un pasteur et un imam. L'imam Ashafa et le pasteur James Wuye  dialoguaient  entre eux et leurs communautés respectives au Nigéria contre les exactions inter-religieuses.

    Notamment celles du groupe  Boko haram aujourd'hui tristement célèbre.

    Groupuscule semant la terreur, déjà évoqué par la fondation Chirac, très en amont en 2009.

    Ce, avant tout le monde...Mais la guerre a été plus forte. De facto, le combat pour la Paix encore plus justifié !

                                                                                         Sylvie Neidinger

     

     

     

    Les lauréats 2013 entourés de Claude Chirac, M Marin (directeur du Musée et membre de la Fondation)Valérie Trierweiler.

    fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branly

     L'enfant feuille cette année entre les mains bienveillantes du docteur Mukgewe

    fondation chirac,jacques chirac,claude chirac,bernie,denis mukwege,kivu,fas,femmes afric solidarité,viols de masse,musée du quai branly

    crédit image photos neidinger

    Rubrique  Prix de la Paix- Fondation Chirac

    05/07/2017- Simone Weil et son mari entrent au Panthéon

    17/11/2015- Fondation Chirac, le Prix de la Paix 2015 à Latifa Inb Ziaten, mère de victime

    02/12/2013- 5ème Prix  Chirac de la Paix. Contre le viol comme arme de guerre  

    23/11/2012- Prix 2012 de la Fondation Chirac pour la 1ère fois en son absence    


    27/11/2011-Prévention des conflits: la voix portée de Jacques Chirac                     


    Pour la remise  2009 et 2010:  ce blog n'existait pas encore pour le rapporter...

     

  • Prix 2012 de la Fondation Chirac pour la 1ère fois en son absence

     La Fondation Chirac remettait hier jeudi 22 novembre son Prix 2012 pour la Prévention des Conflits au prêtre Francisco de Roux.

    Cérémonie dirigée par M Abou Diouf, Secrétaire général de la francophonie.

    fondation chirac,22112012,neidinger,maggy barankits,madame chirac,de roux,benguigui,raffarin,abou diou

    Depuis 1995, ce religieux colombien agit concrètement  dans le Magdalena Medio, région violente au centre nord, qui vit au rythme des assassinats à la fois de la guérilla et des paramilitaires. Il a tout expliqué. Description du réel glaçant.

    Il s’est vu remettre le trophée si expressif : lEnfant Feuille (sculpteur Ousmane Sow/enfant à protéger…pour qu’il ne devienne pas enfant-soldat)fondation chirac,22112012,neidinger,maggy barankits,madame chirac,de roux,benguigui,raffarin,abou diou

    Mme Barankitse, lauréate 2011 prit la parole pour réitérer l’Appel pour Tombouctou lancé par Jacques Chirac le 14 juillet 2012: une pétition à signer contre les exactions obscurantistes extrémistes du Mali.

    Elle  réussit ensuite le tour de force de  faire se lever la salle pour souhaiter …en chantant !! un joyeux anniversaire ...avant l'heure à Jacques Chirac pour la première fois absent de la Remise des Prix. Et quelle salle  : l’actuelle  ministre Yamina Benguigui, anciens ministres en nombre: Raffarin, Baroin, Girardin, Albanel etc. Le corps diplomatique massivement présent, l'ancienne chef d'Etat Madame Vaira Vike Freiberga etc.  Spontané, totalement inédit, sympathique. Joie africaine, a souligné celle que l'on nomme Maggy...

    Cette oratrice hors pair a ensuite repris le fil de son discours pour rendre des comptes de l’usage des 100 000 euros du Prix reçu l'an dernier,  comme un retour visible du terrain au Burundi.

    Femme, donc concrète, elle dit avoir  changé de stratégie suite à la confidence d’un enfant qui afin d’entrer dans la maison Shalom dédiée aux enfants anciennement soldats  lui avait  dit « vouloir tuer père à mère pour pouvoir... manger trois fois par jour chez elle ».

    Elle a finalement engagé une large  politique de prêts en microcrédit (Iteka) afin que les lopins de terre soient cultivés. 

    Radhika Coomaraswamy, juriste bien connue de l’ONU (dont elle fut représentante pour les enfants dans les conflits armés et rapporteur pour la violence fait aux femmes) a elle reçu le Prix spécial du Jury.

    fondation chirac,22112012,neidinger,maggy barankits,madame chirac,de roux,benguigui,raffarin,abou diou

    Yamina Benguigui,  Ministre de la francophonie de François Hollande s’est exprimée alors qu’elle ne l’avait pas prévu. Ses paroles allèrent dans le sens du constat majoritairement souligné hier matin.

    L’année 2011/2012 est terrible: les droits de la femme régressent dans le monde. Elle a même,  si j’ai bien entendu, cité le cas de la Tunisie.

    Une dégradation qui affecte les droits de l’homme de la femme et de l’enfant globalement.Triste année.

    Madame Chirac prit elle,  la parole  au nom de son mari absent car très affecté par le décès, la veille  de son ami Maurice  Ulrich dit-elle. Mais bien présent à la Fondation. Il avait  reçu les lauréats avant la cérémonie, dit-on.

    Simone Veil, membre du Jury ( tout comme Koffi Annan, Boutros Boutros Ghali) elle aussi  absente pour la première fois cette année.

     

    HISTORIQUE DE LA CEREMONIE DE REMISE DU  PRIX / SON FONDATEUR J CHIRAC

    -Remise de prix plutôt  politique en 2009, dans le decorum de   la Sorbonne. Le  ban et l’arrière ban gaulliste, chiraquien était venu-entre autres invités- rendre hommage  à l’homme et sa carrière dans cette phase de transition. Celui  qui venait de  quitter deux présidences portait désormais sur les fonds baptismaux une Fondation pour la Paix de très haut niveau diplomatique.

    Souvenir personnel : Nicolas Sarkozy  bousculant le protocole par le retard. Lorsque dans son discours, le nouveau Président de la République  tutoya M Chirac, pointant son doigt -cela ne se fait pas -vers lui, vers Kofi Annan, un frémissement de réprobation physiquement sensible a parcouru la salle. Ambiance....

    -En 2010, le Prix change de maison . Il est désormais remis Salle Lévi-Strauss du Musée du Quai Branly, musée que l’ancien président a voulu, porté avec acharnement et réussi : le  musée des Arts premiers et du dialogue des cultures. Cette année là, il   a donné son discours. Mais déjà la fatigue pointait. Le Prix, la Fondation prennent en cette année leur vitesse de croisère, tourné vers l'international et l'avenir, dans ce lieu à l'architecture futuriste.

    -En 2011, Jacques Chirac est présent mais pour la première fois, dans la salle. Il ne s’exprime plus. Le premier ministre Francois Fillon le remplacera sur scène.

    -En 2012, il est représenté par son épouse elle-même accompagnée de sa fille et d’un fils spirituel putatif : François Baroin.

    La roue tourne. Elle tourne pour tout le monde, pour lui, pour nous. Toutefois, on a bien compris  hier que...plus l'ancien Président  se retire par petites touches, plus sa Fondation et ses objectifs de Paix dans le Monde prend de l’ampleur. Car les causes du combat de Paix malheureusement prolifèrent..

    "Ne pas agir aujourd'hui condamnerait nos enfants à vivre dans un monde défigué où les risques de confrontation pour des ressources raréfiées seraient de plus en plus grands"avait-il affirmé à  Fontainebleau en  1998.

    Conflits ouverts, conflits sous-jascents : la planète vit actuellement  sur une braise qui n'attend que son oxygène.

    Dans ce cadre tous  les "combats de Paix" tel celui mené par la Fondation sont tellement nécessaires Et toutes les mobilisations de la plus petite à la plus grande si  utiles!

    Sylvie Neidinger

     

     

    OFF. Actu sur le vif:

    Jean Pierre Raffarin, sénateur, ancien premier ministre, copéiste,  est  arrivé très pressé , la mine chiffonée. En fin de séance, il passera un ¼ au moins seul dans la salle, en grande conversation  sur son portable. Y aurait-il queslques  soucis dans le parti majoritaire de la droite en France que M. Chirac avait su rassembler et qui aujourd’ hui se décompose/recompose...??fondation chirac,22112012,neidinger,maggy barankits,madame chirac,de roux,benguigui,raffarin,abou diou

     Analyse: deux tendances très différentes  de la droite française se déchirent le pouvoir de l’UMP sous nos yeux.

    De Gaulle restera dans l’histoire comme l'homme  de la décolonisation et des l’indépendances. De l'indépendance de la France aussi. Jacques Chirac dans sa ligne et sa lignée a eu le courage de  dire non à la guerre en Irak devant l’Assemblée générale de l’ONU par son porte-voix de Villepin.

    L'autre droite, celle représentée par Sarkozy a réintégré l'Otan et moqué la non intervention de Jacaques Chirac présenté alors comme une... faiblesse.

    Or, gir pour la paix est obligatoirement  une force....

     

    Sylvie Neidinger

     

     

     

    Crédit photos neidinger

  • L'UMP, l'Union des Moustiques et des Pommes doit se scinder en deux !

     Fracture morale  et politique a dit François Fillon, commentant sa défaite à une poignée de voix près. Coupure  presque parfaite à 50,03 %.

     Evidente  fracture idéologique. Entre chiraquiens et sarkozistes.

    A l’origine de l’Union pour un Mouvement Populaire, le 17 novembre 2002,  se sont mariés les moustiques agités du sarkozisme, petits mais bruyants, piquants,  avec les pommes du terroir chères à Jacques Chirac  cf sa 2ème  campagne qui a usé du symbolisme fruitier, pommier toujours en position centrale  du logo de l'UMP)

    La pomme n'est pas très valorisante. Mais c'est bien le symbole qui avait été choisi pour la communication de campagne.

    rpr.GIF

    Il y a dix ans presque jour pour jour, le RPR, machine de guerre gaullo-chiraquien, parti puissant et riche à l’époque (issu en 1976 de l’ UDR , rassemblé autour du célèbre  corrézien) se dissout en  liant son destin à d'autres formations. Dont les atlantico-libéraux  de Démocratie Libérale (anciennement PR) ce parti minuscule sans grands fonds mais possédant des élus, notamment  bien implantés dans le sud-est droitier  de la France. Comme dans le Var.

    Où à Toulon, le ministre  Sarkozy devenu maître de l'UMP  lance le 26/02/2004 son appel à la capture des thématiques  de l’extrême-droite. Séance baptisée par les locaux:  Racolage à Toulon.

    Ce discours initial   de 2004 à Toulon  aboutira quelques élections plus tard au discours final  de Grenoble du 30 juillet 2010.

    Lors de la récente  présidentielle "folle" (2012) on a entendu de la bouche du candidat Sarkozy les thématiques extrêmes  de cet autre sudiste, Charles  Maurras (cf par son conseiller Buisson) Ne lisant même plus ses discours écrits, Nicolas S. proférait des élucubrations identitaires jusqu'à vouloir ...enfermer la France à l’intérieur de ses frontières.

    Tout  comme cet autre chantre du nationalisme, Maurice Barrès qui scrutait l’horizon de la France du haut de son Côna à Bourmont, Haute-Marne.

    Sarko : une ligne politique Maginot imaginaire anachronique  dans un France "internetisée", googelisée, mondialisée.

     Une seule femme politique, réaliste, a ouvertement réagi. Non pas Nathalie Kusciusko-Morizet, porteparole qui a avalé toutes les couleuvres sur le moment et ne parlera qu'après.  Mais Chantal Jouanno qui va elle...sur le moment vertement se faire rappeler à l'ordre par le patron.

    Elle quitte l’UMP, devenu imbuvable pour la droite sociale centriste en direction du néo Centre UDI de Jean Louis Borloo et se voit au passage accusée de trahison.

                                                  UMP : CHIMERE POLITIQUE

    Le mariage de la carpe et du lapin

    Le nouveau parti « attrape- tout » y a perdu ses plumes. Electorales surtout. Une à une, elles  s’envolent laissant l'animal, moins protégé du froid et de la pluie, s'enrhumer. La machine se grippe. Aboutissant au spectacle consternant de cette élection interne ratée, véritable flop médiatique.

     La création UMP/auto-dissolution du RPR fut aussi mal pensée que la dissolution ratée  de l’Assemblée nationale. Difficile en effet de  mélanger  l’eau à l’huile.

    Les chiraquiens d’une droite sociale modérée, les séguénistes, ne se reconnaissent pas du tout  dès le départ dans la méthode trop violente sarkoziste:  karchérisation, usage médiatique outrancier pour désigner des catégories de population à la vindicte,  bouc-émissairisation, discours chocs…

    Ils s’éloignent progressivement de ces idées véhiculées par cette droite qui en se disant décomplexée perd sur sa gauche ce qu’elle croit gagner à droite. "Croit gagner" car l’électorat extrême-droitier préfère évidemment l’original Le Pen, père/ fille  à la copie: Sarkozy/Copé.

    L’électorat chiraquien a d’ailleurs souvent choisi par anti-sarkozisme viscéral, de voter en 2012  pour ...François Hollande, l’autre corrézien, adoubé par Chirac. La consigne du 11 juin 2012  prononcée à Sarran,  lieu symbolique de  son musée- par  J. Chirac  n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. web.

    Le trait verbal du président âgé  et  toujours populaire n’était pas du tout de l’humour...corrézien -comme Bernadette, son épouse a bien voulu le faire croire pour rattraper la sortie verbale de son homme...ump,rpr,dl,chirac,sarkozy,copé,fillon,chantal jouanno,nkm,disoucrs de grenoble,neidinger,le pen

     Jacques Chirac, homme  libéré du carcan de toute parole "diplomatique politico-fonctionnelle" le pensait sincèrement. Non seulement ses proches, sa fille. Egalement ceux que la presse a nommé son "clan". Mais aussi une partie de son électorat traditionnel a voté Hollande en conscience en pensant à lui …

    S'en mordront-ils les doigts ?

    Cela fut en tous cas efficace. L’exact petit gramme de voix qui fit basculer cette élection d’un camp à l’autre. Des voix  dont on dit « qu’elles vont manquer" puis "qu'elles ont manqué».

    Depuis, Sarkozy a quitté le champ politique national...

     

                                            ELECTIONS INTERNES A L'UMP

    Toutefois oui, le vainqueur de ces élections  internes  du 19 novembre 2012 à la tête de l’UMP est très certainement le camp sarkoziste de M. Copé, Mme Morano, M. Chatel. Tous gourmands de pains au chocolat et de quêtes identitaires. Des hyper -droitiers en course avec les véritables extrêmes–droitiers du FN.

    Oui. Le perdant est …la droite française karchérisée jusqu’ à l’os. Ce qui était prévisible. 

    Ceci, juste  la semaine où la France perd sont triple AAA et l’ancien président convoqué par un juge.

    Jacques Chirac aura été l’homme politique  du Rassemblement. Nicolas Sarkozy et un peu  François Copé (qui tient le même langage dit "super décomplexé") sont eux,  responsables d'une certaine  désintégration.

    Droite karchérisée qui ne pourra se reconstruire que lorsque les deux lignes idéologiques internes se seront  séparées l’une de l’autre. Clairement.

     Alors peut-être, le pôle politique droitier  pourra se reconstruire. Non pas du haut. Mais en écoutant la base.

    Sans suivre des personnalités mais plutôt des positionnements politiques bien identifiés.

                                                              Sylvie Neidinger

     

     

  • Prévention des conflits: la voix portée de Jacques Chirac

    La canadienne Louise Harbour et la burundaise Magy Barankitse ont reçu le prix 2011 de la Fondation CHIRAC au Musée du quai Branly jeudi dernier en présence de l’ancien président, lequel ne s'est pas exprimé.

     

    Il est resté assis dans la salle. Il n’a pipé mot laissant au premier ministre François Fillon– un proche- le soin du discours d’ouverture de la remise du Prix de la Fondation Chirac en ce jeudi 24 au Musée du quai Branly, troisième édition.

    En 2009, Jacques Chirac avait introduit la première cérémonie du genre à la Sorbonne par un discours vibrant. Il lançait publiquement sa Fondation à vocation internationale en présence de Kofi Annan. Il remit ce jour là le Prix de la Prévention des conflits à un pasteur et un imam nigérians qui oeuvrent conjointement au dialogue dans un contexte de guerre religieuse locale. On doit "tous se mobiliser pour que prévale la paix sur les facteurs de guerre" affirmait-il.

     

    La présence du Président Sarkozy  -qui s'était carrément  invité pour récupérer un peu d’aura de son ancien mentor... - avec ses jeux de mots décalés, son tutoiement ostensible  à l’encontre de Jacques Chirac en avait agacé plus d’un…

     

    Car l'assemblée réunie à cette occasion  était particulière ce jour là. Les chiraquiens s’étant massivement déplacés en hommage à la fois à sa carrière présidentielle de 14 ans qui se terminait et à son œuvre qui se poursuit, d’une manière toute …onusienne autour du respect du Droit international.   Dans le cadre d’actions concrètes,  sur le  terrain, en Afrique ou ailleurs avec la Fondation.

     

    En 2010, la cérémonie s’était déplacée Quai Branly dans un lieu  cher au gaulliste: le musée dédié aux Arts premiers qu’il s’est acharné à porter sur les fonds baptismaux. L’ancien président français avait à nouveau développé les cinq doigts de la thématique de son action  à vocation internationale: accès à l’eau, accès aux médicaments de qualité, lutte contre la désertification, défense de la diversité culturelle et prévention des conflits.

     

    Cette année 2011,  pour la première fois, Jacques Chirac n’a pas pris la parole. Une incidence certaine du procès de l'été dernier. 

    Mais en réalité, si muette est restée sa bouche, si forte a été portée sa voix au cours des diverses interventions.

    Jacques Chirac, en maître de cérémonie, pour la première fois assis au premier rang et non plus sur l'estrade.

     

     

          Taxe sur les transactions financières annoncée pour 2012

     

    Louise Harbour se voit  récompensée du prix Spécial du Jury pour son action en faveur de la Justice Internationale, ce fameux TPI pour l’ex-Yougoslavie et le Rwanda qu’elle a contribué à mettre en place. Particulièrement pour ses initiatives inédites   tels les « actes d’accusation scellés » les inculpations secrètes dont elle a justifié la nécessité afin d'obtenir un résultat.

    P1030168.JPG

    Neidinger©  Louise Harbour

     

    La Buroundaise Magy Barankiste , lauréate 2011 heureuse de recevoir 100 000 euros pour son action en faveur des enfants victimes des conflits ethniques entre hutu, tutsi, twas….

     

    Kofi Annan a signalé dans son discours le caractère bien  concret des actions de Jacques Chirac en citant la taxe sur les billets d’avions, réellement mise en place.

    P1030135.JPG

                                      SylvieNeidinger© Remise du Prix,musée Branly

     

     

    Par deux fois cette année,  de la bouche de François Fillon et de celle de Michel Camdessus, ancien Directeur général du FMI a été évoquée «l’instauration certaine d’une  taxe sur les transactions financières en 2012 dans le cadre du G20 »

     

    En effet, si l’argent est le nerf de la guerre, il est aussi de facto, le muscle de la paix !

     

                                                       Sylvie Neidinger

     

     

    P1030222.JPG

    SylvieNeidinger© Lauréate M Barankitse

     

    Marguerite Barankitse " Je suis émue d'avoir reçu le Prix de la part de telles personnalités. Ces 100 000 euros vont me permettre de poursuivre mon oeuvre en faveur des orphelins de quelque origine ethnique qu'ils soient"

     

     

    Tags: #Barankitse,#BlogSylvieNeidinger; #FondationChirac,#JacquesChirac,#KofiAnnan,#LouiseHarbour,taxe sur les transactions financières,#MuséeQuaiBranly, #MuséeChiracQuaiBranly, #PrixDeLaPréventionDesConflits

     

    Rubrique Politis Prix de la Paix Jacques #CHIRAC - Le Blog de Sylvie Neidinger (blogspirit.com)